• lun. / 15 mai 2017 / 11:07
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 96022515929
  • Journaliste : 71453

Fin des problèmes bancaires entre l’Iran et l’Afrique du Sud ?

ایران و آفریقای جنوبی

Téhéran (ISNA)- Le président du Conseil supérieur des coopérations entre l’Iran et l’Afrique, Hassan Khosrojerdi a déclaré qu’« une fin imminente des problèmes bancaires entre l’Iran et l’Afrique du Sud serait dans l’intérêt des deux pays ».

En effet, dimanche 14 mai, M. Khosrojerdi a déclaré lors d’une rencontre à la Chambre du commerce de Téhéran : « Il est bien d’évoquer les potentiels et les secteurs de coopération entre les deux pays, mais ce n’est pas suffisant et jusque-là, nous avons laissé passer beaucoup d’opportunités. »

Il a ajouté qu’aujourd’hui aucun homme d’affaires iranien ou sud-africain n’était prêt à faire du commerce de produits ou de services avec l’autre partie sans l’ouverture d’une ligne de crédit. « En dépit des problèmes nombreux et des sanctions imposées à l’Iran dans ce domaine, les Banques centrales des deux pays peuvent mettre fin aux problèmes en concluant un contrat officiel », a-t-il indiqué.

« La solution du problème ne nécessite que deux mois de travail et si cela n’aboutit pas, on peut aussi demander le permis de l’établissement d’une banque iranienne en Afrique du Sud et vice versa », a-t-il ajouté.

M. Khosrojerdi a par ailleurs rappelé : « La partie iranienne a un potentiel important dans divers domaines comme l’industrie du pétrole, du gaz et de la pétrochimie, et l’Afrique du Sud en a justement besoin. La RII est prête à construire conjointement une raffinerie en Afrique du Sud, ainsi que des réservoirs de stockage des produits pétroliers ou leur exportation vers les pays tiers. Mais la base du travail doit être assurée par l’Afrique du Sud. »

Selon le site du bureau de la présidence sud-africaine, la délégation sud-africaine est en Iran pour étudier les secteurs de coopérations suivants : pétrole, gaz, produits chimiques, produits agroalimentaires, équipements électroniques de l’aéronautique, acier, construction, systèmes d’épuration d’eau et transport.

Fin

Commentaires

You are replying to: .