• jeu. / 8 avril 2021 / 12:45
  • Catégorie: Science
  • Code d'info: 1400011909578
  • Journaliste : 71612

Les capacités iraniennes d'enrichissement d'uranium atteignent 16 500 UTS (Salehi)

Les capacités iraniennes d'enrichissement d'uranium atteignent 16 500 UTS (Salehi)

Téhéran (ISNA)- Expliquant les réalisations qui seront dévoilées vendredi 9 avril lors de la Journée nationale de la Technologie nucléaire, le chef de l'Organisation nationale de l'énergie atomique (OIEA), Ali Akbar Salehi a déclaré : « Aujourd'hui, la capacité d'enrichissement de l'Iran a atteint 16 500 unités de travail de séparation (UTS) et nous avons désormais 57 kg d'uranium à 20%. »

Ali Akbar Salehi a déclaré aux journalistes, en marge de la réunion du cabinet, le mercredi 7 avril, se référant à l'anniversaire national de la Technologie nucléaire « Cette cérémonie a lieu depuis 2006. Nous n'avons pas pu organiser une cérémonie à cause de Covid 19. Nous espérons que notre cérémonie (marquant la Journée nationale de la Technologie nucléaire) qui tombe le vendredi 9 avril (un jour férié en Iran) aura lieu le samedi 10 avril. »

Il a ajouté : « Etant donné que le 9 avril est vendredi, nous avons décidé d’organiser cette cérémonie samedi. »

A l'occasion de cet anniversaire, qui se tiendra en présence du Président Hassan Rohani, nous avons organisé une exposition où nous présenterons 133 réalisations.

Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) a poursuivi : « Nous aurons environ 6 ou 7 dévoilements, qui seront faits par le Dr Rohani, dont les plus importants sont des produits radiopharmaceutiques. »

Le responsable a salué le fait que l'OIEA a pu fournir les médicaments nécessaires à environ un million de patients souffrant de maladies incurables dans tout le pays.

L'organisation, a-t-il dit, produit chaque année de nouveaux médicaments dans le domaine de la radiopharmacologie. Elle a, par exemple, fait de grands progrès en coopération avec un certain nombre d'universités pour produire un médicament capable de guérir le cancer de la prostate.

Selon Salehi, d'autres avancées locales seraient bientôt dévoilées, comme un centre de thérapie ionique dans la province d'Alborz, au nord de l'Iran, qui pourrait être utilisé pour le traitement de maladies réfractaires, en particulier le cancer.

Fin

Commentaires

You are replying to: .