• dim. / 11 avril 2021 / 11:23
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400012211488
  • Journaliste : 71612

Araghtchi : Le plus grand obstacle pour réanimer le JCPOA est la non volonté des USA de stopper les sanctions de Trump

Araghtchi : Le plus grand obstacle pour réanimer le JCPOA est la non volonté des USA de stopper les sanctions de Trump

Téhéran (ISNA)- "Nous allons dans la bonne direction et l'atmosphère des dialogues sont constructives et positives. Mais nous devons savoir que ce ne sera pas facile, nous allons donc négocier à nouveau et reprendre les négociations", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé de la politique.

Lors de son entretien avec la chaîne NHK du Japon, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araghtchi a précisé que "le plus grand obstacle à la relance le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est que les Etats-Unis ne veulent pas mettre fin aux sanctions imposées par l'administration Trump. Notre position est que si les Etats-Unis veulent revenir à l'accord sur le nucléaire, en plus des sanctions liées au JCPOA, ils doivent lever toutes les sanctions imposées par l'administration précédente".

"Nous avons décidé d'aller directement à la situation finale. Les représailles de l'Iran en réponse aux violations du JCPOA, telles que la production d'uranium à 20% et l'utilisation de centrifugeuses hautes performances, ne s'arrêteront pas à ce stade et si les Etats-Unis lèvent toutes les sanctions, nous appliquerons également nos engagements", a ajouté M. Araghtchi.

"Le gouvernement japonais a toujours soutenu les négociations sur l'accord nucléaire. Le Japon connaît l'Iran et nous attendons qu'il l'encourage le gouvernement américain à comprendre l'Iran et à mettre un terme à son comportement hostile", a rappelé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé de la politique.

Fin     

Commentaires

You are replying to: .