• mer. / 28 avril 2021 / 11:25
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400020805515
  • Journaliste : 71612

Takht-Ravantchi : Le Conseil de sécurité doit empêcher la violation des droits civils dans les conflits

Takht-Ravantchi : Le Conseil de sécurité doit empêcher la violation des droits civils dans les conflits

Téhéran (ISNA)- Le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a déclaré que le Conseil de sécurité devrait empêcher les attaques contre les civils dans les conflits.

Le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht-Ravantchi a annoncé, lors de la réunion de mardi (27 avril) au Conseil de sécurité au sujet de la protection des civils dans les conflits armés, que "alors que l'interdiction de la guerre est un principe fondamental du droit international mais malheureusement, les conflits armés sont toujours une réalité de notre temps et en même temps, certaines règles telles que la protection des civils ne sont pas respectées".

Précisant que le défi pour le monde d'aujourd'hui n'est pas l'absence de lois contraignantes pour protéger les civils, mais le non-respect de ces normes, M. Takht-Ravantchi a ajouté que "malheureusement, le Conseil de sécurité est également passif face à des violations substantielles et même systématiques de ces règles".

Faisant référence aux actes inhumains et illégaux du régime sioniste au cours des dernières décennies dans les territoires palestiniens occupés, le représentant iranien a énuméré les actions atroces de ce régime comme le nettoyage ethnique gloabl, la destruction des maisons palestiniens, le siège illégal de la Bande de Gaza et le massacre des civils et les a cités comme exemples clairs de crimes de guerre.

"Les effets des sanctions unilatérales inhumaines contre la Syrie qui empêchent l'importation des marchandises humanitaires dont de la nourriture et des médicaments et causent de graves dommages à la vie de la population, ne sont pas moins de la famine, infligées à ce peuple, et de telles actions doivent être immédiatement arrêtées", a réitéré M. Takht-Ravantchi.

Rappelant que malheureusement, la plupart des cas, les enfants sont les principales victimes, le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a continué que "en fait, ce que le Conseil de sécurité doit faire pour assurer la protection des civils dans les conflits armés, c'est forcer les auteurs de telles actions à mettre immédiatement fin à leurs violations et à les tenir responsables de ces crimes".

Fin

  • در زمینه انتشار نظرات مخاطبان رعایت چند مورد ضروری است:
  • -لطفا نظرات خود را با حروف فارسی تایپ کنید.
  • -«ایسنا» مجاز به ویرایش ادبی نظرات مخاطبان است.
  • - ایسنا از انتشار نظراتی که حاوی مطالب کذب، توهین یا بی‌احترامی به اشخاص، قومیت‌ها، عقاید دیگران، موارد مغایر با قوانین کشور و آموزه‌های دین مبین اسلام باشد معذور است.
  • - نظرات پس از تأیید مدیر بخش مربوطه منتشر می‌شود.

Commentaires

شما در حال پاسخ به نظر «» هستید.