• mer. / 9 juin 2021 / 13:48
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400031913853
  • Journaliste : 71612

Protestation de l’Iran contre la suspension du droit de vote à l’ONU

Protestation de l’Iran contre la suspension du droit de vote à l’ONU

Téhéran (ISNA)- Dans une lettre adressée au directeur général de l’ONU, António Guterres, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a estimé que les sanctions sévères et unilatérales américaines sont la cause du non-paiement de la contribution de l’Iran aux Nations Unies et a rejeté la suspension du droit de vote pour cette raison.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a précisé dans cette lettre que « comme vous le savez comme le reste du monde, le peuple iranien est confronté à la guerre économique sans précédente (terrorisme économique) suite à la décision de l’administration Trump de se retirer unilatéralement du Plan global d’action conjoint (JCPOA) qui est actuellement utilisé par son successeur comme levier pour les négociations ».

Estimant injuste et irrationnelle l’action de l’ONU de priver le peuple iranien de son droit de vote, M. Zarif a ajouté que « le peuple iranien a été empêché de force par un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU de transférer son argent et ses ressources pour acheter même des médicaments et de la nourriture (sans parler du remboursement de la dette de l'ONU), et malheureusement le Secrétariat de l'ONU n’a rien fait au cours des trois dernières années contre ce crime contre l'humanité ».

« Les actions illégales des Etats-Unis dans la guerre et le terrorisme économique ont nui à la capacité de l'Iran à transférer ses contributions financières aux Nations Unies et à un certain nombre d'autres organisations internationales et ce non transfert a une conséquence directe de la réduction des liens bancaires de l'Iran avec le monde extérieur et le blocage des milliards de dollars du peuple iranien en Corée du Sud, au Japon, en Irak et dans d'autres banques », a évoqué le ministre iranien.

M. Zarif a regretté qu'un membre fondateur des Nations Unies ait été privé de son droit de vote en raison de circonstances totalement en dehors de sa volonté dû aux actions illégales et unilatérales d’un autre gouvernement.

« La Charte des Nations Unies autorise l'Assemblée générale à décider que « le non-paiement (contribution financière) était dû à des circonstances indépendantes de la volonté du membre, dans ce cas le pays pourra toujours voter. Par conséquent, la République islamique d’Iran rejette le communiqué de la suspension de son droit de vote », a-t-il continué.

Fin

  • در زمینه انتشار نظرات مخاطبان رعایت چند مورد ضروری است:
  • -لطفا نظرات خود را با حروف فارسی تایپ کنید.
  • -«ایسنا» مجاز به ویرایش ادبی نظرات مخاطبان است.
  • - ایسنا از انتشار نظراتی که حاوی مطالب کذب، توهین یا بی‌احترامی به اشخاص، قومیت‌ها، عقاید دیگران، موارد مغایر با قوانین کشور و آموزه‌های دین مبین اسلام باشد معذور است.
  • - نظرات پس از تأیید مدیر بخش مربوطه منتشر می‌شود.

Commentaires

شما در حال پاسخ به نظر «» هستید.