• lun. / 26 juillet 2021 / 16:30
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 1400050402564
  • Journaliste : 71612

Croissance économique iranienne de 3.6%

Croissance économique iranienne de 3.6%

Téhéran (ISNA)- « L'année dernière, grâce aux mesures prises pour gérer et contrôler les effets des sanctions, la croissance économique et la croissance du PIB de l’Iran ont atteint respectivement 3,6% et 2,5% », a déclaré dimanche le gouverneur de la Banque centrale du pays, Akbar Komijani.

Dimanche 25 juillet, Akbar Komijani intervenant à la 61e Assemblée générale annuelle de la Banque centrale, qui s'est tenue ce matin sous la présidence du Président sortant Hassan Rohani, d'autres membres de l'Assemblée et des membres du Conseil d'administration à la Banque centrale a déclaré : « L'étude de l'évolution de la croissance économique dans les  années 92 à 99 (calendrier iranien), montre les fluctuations et les hauts et les bas de cette variable et son impact sur les conditions économiques environnantes.

Il a ajouté : « Le 11e gouvernement a pris les rênes du pouvoir dans une situation où la croissance économique avait atteint -7,7% en 1391. Avec l'adoption de nouvelles politiques économiques, cette tendance s'est arrêtée en 1392 et depuis 1393, le processus d'amélioration est apparu de manière significative et la croissance du PIB a atteint 3,2 pour cent cette année-là. »

Le Gouverneur de la Banque centrale, se référant aux développements de 1394, a noté : « En 1394, en raison d'une baisse significative des prix du pétrole et de la réduction des revenus pétroliers, une croissance économique de -6,6% a été enregistrée. »

 « Cependant, avec la mise en œuvre de l'accord nucléaire de 2015, le terrain a été préparé pour le retour à la normale des échanges financiers et commerciaux internationaux et des exportations de pétrole, et en conséquence, la performance du commerce extérieur du pays et le renforcement de la stabilité économique ont été assurés. Et suite à l'ensemble des évolutions survenues, la croissance économique du pays en 1395 et 1396 a été enregistrée à 12,5 et 3,7%, respectivement », a-t-il poursuivi.

Il a souligné : « Avec le retrait du gouvernement américain de l'accord nucléaire (JCPOA) en mai 2018 (l’année iranienne de 1397) et le retour des sanctions économiques oppressives et des restrictions sur les échanges financiers et commerciaux étrangers, le PIB iranien au cours des années 1397 et 1398 a diminué de 5,4 et 6, 5% respectivement. »

Se référant aux mesures prises en 1399 pour gérer et contrôler les effets des sanctions, Komijani a précisé : ‌ « Cependant, en 1399, en raison des mesures adoptées et de la gestion et du contrôle des effets des sanctions, la croissance économique et la croissance de la formation intérieure brute de capital fixe a atteint respectivement 3,6 et 2,5 pour cent, et une croissance économique de 3,6 pour cent en 1399 a été créée dans une situation où de nombreux pays du monde touchés par les conséquences négatives de l'épidémie de Covid19 ont subi une forte baisse de la croissance économique. »

Avec IRNA

Fin

  • در زمینه انتشار نظرات مخاطبان رعایت چند مورد ضروری است:
  • -لطفا نظرات خود را با حروف فارسی تایپ کنید.
  • -«ایسنا» مجاز به ویرایش ادبی نظرات مخاطبان است.
  • - ایسنا از انتشار نظراتی که حاوی مطالب کذب، توهین یا بی‌احترامی به اشخاص، قومیت‌ها، عقاید دیگران، موارد مغایر با قوانین کشور و آموزه‌های دین مبین اسلام باشد معذور است.
  • - نظرات پس از تأیید مدیر بخش مربوطه منتشر می‌شود.

Commentaires

شما در حال پاسخ به نظر «» هستید.