• lun. / 13 septembre 2021 / 10:20
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400062216046
  • Journaliste : 71612

Chamkhani : Les groupes terroristes doivent être expulser de la région du Kurdistan irakien

Chamkhani : Les groupes terroristes doivent être expulser de la région du Kurdistan irakien

Téhéran (ISNA)- Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale d'Iran et représentant du Guide suprême de la Révolution islamique, Ali Chamkhani s'est entretenu dimanche (12 septembre) avec le Premier ministre irakien, Mustafa al-Kazimi et ont discuté des questions bilatérales et les dernières évolutions politiques et sécuritaires de la région.

Au cours de cette rencontre, saluant l'initiative du gouvernement irakien à organiser la réunion de Bagdad, M. Chamkhani a précisé que "une interaction économique étendue entre Téhéran et Bagdad est dans l'intérêt des deux nations et du développement de la région".

Présentant son inquiétude envers les mouvements croissants des groupes terroristes dans la région du Kurdistan irakien qui perturbent la sécurité des frontières des deux pays, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale d'Iran a souligné la nécessité d'un désarmement immédiat et d'une expulsion d'Irak de ces groupes.

Faisant référence à la coopération de certains pays compromettants de la région avec le régime sioniste, M. Chamkhani a précisé que "ce genre d'actions dans le cadre de la nouvelle doctrine de sécurité nationale des Etats-Unis dans la région non seulement ne contribueront pas à la sécurité et à la stabilité, mais aggraveront également la crise et intensifieront l'insécurité dans la région".

Pour sa part, le Premier ministre irakien a déclaré que "le gouvernement et le peuple irakiens n'oublieront jamais les sacrifices et l'aide du gouvernement, du peuple et des Forces armées iraniennes dans la situation difficile en Irak".

"Le peuple et le gouvernement irakiens se tiendront toujours aux côtés du gouvernement et du peuple iranien dans les moments difficiles", a ajouté M.al-Kazimi.

"L'Irak est prêt à utiliser ses capacités politiques et sécuritaires pour travailler avec les pays de la région et pour résoudre les malentendus qui nuisent à la stabilité", a-t-il continué.

Fin

Commentaires

You are replying to: .