• sam. / 25 septembre 2021 / 11:09
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400070301227
  • Journaliste : 71612

L'Iran doute envers le sérieux du gouvernement Biden à revenir au JCPOA

L'Iran doute envers le sérieux du gouvernement Biden à revenir au JCPOA

Téhéran (ISNA)- Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian s'est entretenu avec son homologue francais, Jean-Yves Le Drian en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies et les deux parties ont discuté des questions bilatérales, l'accord nucléaire et la situation en Afghanistan.

Déclarant que Paris est préoccupé par le retard de la reprise des négociations nucléaires et souhaite que ces pourparlers soient repris au plus vite, le ministre français a également exhorté une pleine coopération entre l'Iran et l'AIEA.

Rappelant l'invitation de son pays à Amir-Abdollahian pour voyager en France lors de la réunion de Bagdad, M. Le Drian a renouvelé cette invitation a déclaré que "le gouvernement attend la visite du ministre iranien des Affaires étrangères".

Pour sa part, précisant que la France est intéressée par le développement des relations avec l'Iran, le ministre iranien a déclaré que "les deux entretiens téléphoniques du président français, Emmanuel Macron avec le nouveau président iranien montrent l'importance que les deux parties attachent aux relations bilatérales".

Déplorant l'absence d'action sérieuse et concrète de la part des Etats-Unis et des trois pays européens pour remplir leurs obligations, M. Amir-Abdollahian a évoqué que "au retour des négociations, les résultats pratiques et tangibles sont d'une importance primordiale pour le peuple iranien".

Evoquant que l'actuelle administration américaine n'a pris aucune mesure sérieuse et pratique pour revenir à ses obligations et au contraire, elle a imposé de nouvelles sanctions contre l'Iran, M. Amir-Abdollahian a annoncé que "l'Iran doute du sérieux de l'administration Biden à revenir au Plan global d'action conjoint (JCPOA)".

Dans une autre partie de cet entretien, le ministre iranien a souligné que l'Iran est en contact avec toutes les parties en Afghanistan et essaye d'inviter ces parties pour former un gouvernement inclusif.

Faisant référence à la montée du nombre des réfugiés afghans en Iran, le chef de la diplomatie iranienne a appelé le soutien international dont la France pour la vaccination des réfugiés.

Fin

  • در زمینه انتشار نظرات مخاطبان رعایت چند مورد ضروری است:
  • -لطفا نظرات خود را با حروف فارسی تایپ کنید.
  • -«ایسنا» مجاز به ویرایش ادبی نظرات مخاطبان است.
  • - ایسنا از انتشار نظراتی که حاوی مطالب کذب، توهین یا بی‌احترامی به اشخاص، قومیت‌ها، عقاید دیگران، موارد مغایر با قوانین کشور و آموزه‌های دین مبین اسلام باشد معذور است.
  • - نظرات پس از تأیید مدیر بخش مربوطه منتشر می‌شود.

Commentaires

شما در حال پاسخ به نظر «» هستید.