• dim. / 28 novembre 2021 / 15:15
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 1400090705279
  • Journaliste : 71612

Le renforcement des relations irano-tadjiks se poursuivra vigoureusement

Le renforcement des relations irano-tadjiks se poursuivra vigoureusement

Téhéran (ISNA)- Lors de sa rencontre avec son homologue tadjik, insistant sur le développement des relations irano-tadjik, le président iranien a déclaré que « les très bonnes relations entre les deux pays se poursuivront dans les domaines du commerce, de la culture et de l'économie ».

Le président iranien, Ebrahim Raeissi qui est à Achgabat pour participer au Sommet de l'Organisation de coopération économique (OCE), s’est entretenu avec son homologue tadjik, Emomali Rahmon.

Au cours de cette rencontre, saluant sa deuxième rencontre avec le président tadjik après le Sommet de Shanghai, M. Raeissi a évoqué que « mon premier voyage en tant que président iranien était au Tadjikistan et cette visite est devenue la base d’évolution des relations des deux pays ».

« La réunion d’aujourd’hui est importante à deux égard ; premièrement nous révisons les actions du passé et deuxièmement, nous décidons des relations du futur », a précisé le président iranien.

« Les très bonnes relations des deux pays se poursuivront fermement dans les domaines du commerce, de la culture et de l'économie », a-t-il continué.

Le président iranien a invité son homologue tadjik à se rendre à Téhéran et a souligné que « nous pensons que nous devons travailler ensemble plus que quiconque en raison de relations culturelles et linguistiques profondes et d'une longue histoire d'amitié ».

M. Raeissi s’est également référé à la présence de deux décennies des Etats-Unis en Afghanistan et a précisé que « vingt ans de présence étrangère en Afghanistan n'ont non seulement pas résolu les problèmes de l'Afghanistan, mais n'ont abouti qu'à l'oppression, aux meurtres, au pillage et à l'insécurité ».

Pour sa part, le président tadjik s’est référé sur la question afghane et a déclaré que « tous les groupes et ethnies doivent être présents dans le gouvernement afghan et ce gouvernement devra représenter toutes tribus, clans et ethnies de ce pays ».

Faisant référence aux évolutions en Afghanistan, M. Rahmon a souligné que « l’insécurité dans ce pays se fait au détriment de la région et des pays voisins de l'Afghanistan, nous sommes donc inquiets pour l'avenir de ce pays et nous devrions tous essayer de faire en sorte que différentes tribus et groupes de personnes vivent dans le calme dans ce pays ».

Soulignant sa récente rencontre avec son homologue iranien au Sommet de Shanghai, le président tadjik a évoqué qu’après la rencontre au Sommet de Shanghai, le niveau des relations a développé entre les deux pays et la croissance des échanges commerciaux sera multipliée à l’avenir.

Fin

Commentaires

You are replying to: .