Hajj 2017 : l’Iran dément certaines déclarations

اولین نشست مطبوعاتی دهمین سخنگوی وزارت خارجه

Téhéran (ISNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a démenti les déclarations qui disent que l’Iran n’a pas l’intention d’envoyer de pèlerins au Hajj 2017.

« Comme nous l’avons déjà déclaré, la République islamique d’Iran n’a reçu aucune invitation par l’Arabie saoudite pour la cérémonie du Hajj en 2017 et nous l’insistons encore que la question sera poursuivi et en décidé par les organisations concernées après avoir reçu cette invitation », a souligné Bahram Ghassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne.

Le ministre saoudien, Mohammad Benten, qui a affirmé que des réunions avaient déjà été programmées, a prétendu que l’Arabie saoudite accueillerait tous les pèlerins sans distinction de nationalité ou de confession, sous-entendu par là, sunnites comme chiites.

Des dirigeants de 80 organisations nationales du Pèlerinage devraient donc se rendre prochainement à Riyad pour préparer le Hajj 2017.

Après le décès d’un grand nombre de pèlerins iraniens lors du Hajj 2015, Téhéran avait demandé à Riyad de prendre des mesures nécessaires pour assurer la sécurité des Iraniens.

Après que Riyad a refusé de satisfaire aux demandes de l’Organisation iranienne du pèlerinage et de la visite des lieux saints, Téhéran a décidé de ne pas envoyer de pèlerins en Arabie saoudite pour le Hajj 2016. Cette action a suscité une vive réaction de la part des médias saoudiens et de ceux de leurs pays « amis » qui ont accusé l’Iran le de politiser pèlerinage à la Mecque.

Et aujourd’hui, Riyad recommence sa campagne publicitaire pour attirer les pèlerins iraniens au Hajj 2017 !

Fin

Commentaires

You are replying to: .