Washington ne s'oppose pas à l’importation en Iran de l’uranium russe

جان کربی و جاش ارنست

Téhéran (ISNA)- Le porte-parole du Département d’Etat américain viennent de déclarer que l’importation de l’uranium naturel russe en Iran n’était pas contraire à l’accord sur le nucléaire iranien et que le dossier allait être suivi de près.

Selon USA TODAY, John Kirby, le porte-parole du Département d’État américain, a affirmé au cours d’une conférence de presse que cette importation n’était pas interdite et que l’uranium naturel ne pouvait pas être utilisé « pour fabriquer une bombe » dans sa forme originale.

« Tout uranium naturel qui entre en Iran fera, conformément aux conditions posées dans l’accord sur le nucléaire, l’objet d’un suivi et d’un tracé détaillé », a-t-il ajouté.

Quant au porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, il a affirmé que ces arrangements sont « soumis à la surveillance attentive et aux inspections qui sont incluses dans l’accord pour veiller à ce que l’Iran soit à la hauteur des engagements pris. »

L’Associated Press a cité, il y a quelques jours, des sources diplomatiques : « En échange de l’exportation de plusieurs tonnes de caloporteurs des réacteurs nucléaires (eau lourde) à la Russie, l’Iran doit importer de ce pays une grande quantité d’uranium naturel. Cette décision a été agréée par l’administration américaine et les autres pays défenseurs de l’accord nucléaire conclu avec l’Iran. »

Les deux diplomates ont rapporté à Reuters que le transfert de ce container d’uranium de 130 tonnes a été en effet validé par l’Amérique et les 5 autres grandes puissances signataires de l’accord.

Il est utile de préciser que le Conseil de sécurité de l’ONU devra aussi donner son accord. Eu égard au fait que les pays signataires sont tous d’accord, l’aval du Conseil de sécurité ne devrait en principe être qu’une formalité.

Fin

Commentaires

You are replying to: .