PSA voit ses ventes augmenter en 2016 grâce à l'Iran

تولید خودرو

Téhéran (ISNA)- Les ventes mondiales du constructeur automobile PSA ont augmenté de 5,8% en 2016 suite à des véhicules fabriqués en Iran sous licence Peugeot.

Les trois marques du groupe - Peugeot, Citroën et DS - ont, pour la première fois depuis 2011, vendu un peu plus de 3 millions de véhicules, dont 233.000 véhicules produits en Iran sous licence Peugeot et réintégrés en 2016 dans les comptes du constructeur, dans la foulée de la levée des sanctions économiques pesant sur ce pays. En 2015, le groupe avait écoulé 2,9 millions de véhicules.

PSA a signé depuis le début de l'année de nouveaux accords de co-entreprise avec ses partenaires historiques iraniens. Ces derniers, pendant quatre ans, avaient continué à assembler des véhicules Peugeot mais le groupe français ne les comptabilisait pas dans ses statistiques.

En 2016, Peugeot, qui représente plus de 60% des ventes du groupe, a vu ses ventes mondiales bondir de 12,27% (-1,36% sans les ventes iraniennes), tandis que Citroën est en recul de 1,72%, et DS chute de 15,98%.

Néanmoins, pour le directeur de la marque Peugeot Jean-Philippe Imparato, interrogé par l'AFP, les ventes iraniennes ne gonflent pas artificiellement les résultats commerciaux du groupe. Elles sont "le résultat du boulot qui a été fait par la marque et la région Moyen Orient-Afrique pour réenclencher un business avec nos collègues en Iran, qui a produit, année un, 233.000 voitures".

Le directeur Europe du groupe PSA Maxime Picat s'est également réjoui, sur BFM Business, de ces "5,8% de croissance mondiale dont une croissance très significative en Iran". Rappelant avoir annoncé il y a quatre ans une baisse à deux chiffres des ventes du groupe à cause de ce pays, M. Picat s'est déclaré "ravi de voir de nouveau nos ventes Iran dans nos chiffres sachant que ce n'est qu'une première étape".

"Nous avons créé deux joint-venture, une pour Peugeot avec Iran Khdro, une pour Citroën avec Saipa, qui vont nous permettre de développer de nouveaux véhicules industrialisés dans le pays donc c'est le début d'une offensive forte en Iran également", a-t-il ajouté.

Fin

Commentaires

You are replying to: .