La coordination israélo-saoudienne n’est pas par hasard ! (Téhéran)

بازدید سخنگوی وزارت خارجه از خبرگزاری اسنا

Téhéran (ISNA)- Réagissant contre les déclarations orchestrées des autorités israélienne et saoudienne contre l’Iran à Munich, la diplomatie iranienne a déclaré par la voix de son porte-parole, Bahram Qassemi, que » la coordination saoudo-israélienne contre la République islamique d’Iran n’est pas dû au hasard ».

En réaction aux propos anti-iraniens tenus par les autorités israéliennes et le ministre saoudien des Affaires étrangères, à la Conférence sur la sécurité de Munich, Bahram Qassemi a déclaré que le « ce n’est pas par hasard si le chef de la diplomatie saoudienne et le ministre israélien de la guerre partagent les mêmes positions envers l’Iran. »

Il est clairement, a poursuivi le diplomate iranien, apparu que l’Arabie Saoudite joue le jeu d’Israël dans les conflits régionaux. Des voiles s’étaient déjà levés.  Aujourd’hui, la situation est tellement pire pour le régime Tel-Aviv et Riyad qu’ils pensent à masquer leurs innombrables échecs dans la région par des provocations contre l’Iran. Certes cette rhétorique incendiaire anti-iranienne des autorités israéliennes et saoudiennes qui se posent soucieux du peuple opprimé de la région, est un geste usé, signe de leurs échecs et de leur embarras. » A insisté le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. 

« Pire encore, c’est que pour avancer ses politiques anti-iraniennes de toujours, un régime occupant compte sur la coopération d’un pays musulman », a déploré le diplomate iranien.

Évoquant les soutiens idéologique, éducatif, financier de Riyad aux terroristes Takfiristies et les liens entre le renseignement saoudien et ces derniers, Bahram Qassemi a déclaré que « ces accusations « répétitives » et « ridicules » contre Téhéran ne feront pas oublier tant de crimes contre le peuple innocent de la région et du monde et les masques sont, aujourd’hui; tombés. »

Dans un geste coordonné, le ministre israélien de la guerre, Avigdor Lieberman et le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir, proférant, dimanche 19 février, des accusations illusoires contre la RII, ont appelé de concert à la « punition » de Téhéran pour la fabrication des missiles balistiques.

Fin

Commentaires

You are replying to: .