Message écrit du président iranien à l’Emir du Koweït

پیام روحانی

Téhéran (ISNA)- L’ambassadeur d’Iran au Koweït, Aliréza Enayati, a remis lundi 13 mars le message du président iranien Hassan Rohani au Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Koweït, le cheikh Sabah al-Khaled al-Sabah.

Le ministère koweïtien a confirmé la réception de ce message, mais aucune des deux parties n’a donné de détails sur son contenu.

Fin janvier, le vice-Premier ministre Cheikh Sabah al-Khaled al-Sabah a effectué une visite à Téhéran pour remettre le message du roi de son pays au président iranien. Selon certains rapports, le contenu de ce message portait sur les coopérations entre l’Iran et les pays membres du Conseil de coopération du Golfe [Persique, CCGP].

Par la suite, M. Rohani a effectué une courte visite au Koweït et à Oman où il s’est entretenu avec les autorités de ces pays au sujet des relations bilatérales et des questions d’intérêts communs. Il a également mis l’accent sur l’importance des relations étroites entre l’Iran et les membres de ce Conseil.

Satisfait de la visite de Hassan Rohani au Koweït, le vice-ministre koweïtien des Affaires étrangères l’a considérée comme le fondement d’un dialogue entre l’Iran et le Conseil de Coopération du golfe Persique. «  Le dernier message de l’Émir du Koweït à l’attention du président Rohani fait allusion à cette remarque », a-t-il ajouté.

D’après certains analystes, ces rencontres et échanges de messages illustrent la propension à améliorer les relations entre l’Iran et plusieurs pays arabes qui se sont refroidies sur des questions relatives à la crise syrienne et à la guerre au Yémen.

L’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis, Oman, Bahreïn et le Koweït sont les six membres du Conseil de coopération du golfe Persique. L’Arabie saoudite et le Qatar ont interrompu depuis presque un an leurs relations avec l’Iran. Les Émirats arabes unis avaient réduit leurs relations, mais le Koweït et Oman entretiennent des relations chaleureuses avec l’Iran.

Malgré toutes ces divergences, il semblerait que l’Iran et les pays arabes désirent améliorer leurs relations. « L’Iran est prêt à coopérer avec tous les pays notamment voisins », a récemment affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Fin

Commentaires

You are replying to: .