Ghassemi : Le référendum en Turquie est une question intérieure

نشست خبری سخنگوی وزارت امور خارجه

Téhéran (ISNA)- Le porte-parole de la diplomatie iranienne a répondu aux questions des journalistes sur les évolutions régionales et internationales et les positions de l’Iran à propos de ces évolutions.

Pour sa première conférence de presse dans la nouvelle année iranienne (commencée le 21 mars), le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi, a fait référence à l’entretien téléphonique des ministres iranien et égyptien des Affaires étrangères.

« Lors de cet appel téléphonique tenu la semaine dernière, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a condamné les attentats terroristes en Egypte et a présenté les condoléances de l’Iran. Les deux ministres ont également discuté des questions bilatérales », a-t-il déclaré.

Au sujet de l’opposition de la Grande-Bretagne à l’achat de Yellowcake par l’Iran depuis le Kazakhstan, M. Ghassemi a insisté que Londres n’a pas tenu ses engagements. « Nous espérons que la Grande-Bretagne tienne à ses engagements selon le Plan global d’action conjoint », a-t-il précisé.

Se référant au Référendum en Turquie et l’effet sur les questions régionales, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré que « l’organisation du référendum en Turquie est un sujet intérieur ».

« La Turquie est l’un de nos voisin et ce qui s’est passé et passera dans ce pays concerne son peuple et ce qu’accepte et cote la majorité des Turques sera respecté par nous. Mais il faut attendre pour voir l’effet de ce référendum dans toute la région », a-t-il ajouté.

M. Ghassemi a précisé que l’Iran espère que ce référendum aboutisse à la paix, la stabilité, la sécurité et aide à l’instauration de l’unité à l’intérieur de la Turquie.

Fin

Commentaires

You are replying to: .