La France condamne la destruction de trois écoles par Israël

Téhéran (ISNA)- La France a condamné le démantèlement par l’armée israélienne, la veille de la rentrée scolaire, des écoles palestiniennes à Qods et en Cisjordanie occupée.

La semaine dernière, mardi 22 août, Israël a procédé à la destruction d'écoles palestiniennes construites grâce à une aide financière de l’Union européenne, dans le village de Jubbet Adh Dhib, à l’est de Bethléem.

Le régime de Tel-Aviv a également détruit un jardin d’enfant dans l'est de la Cisjordanie et saisi des panneaux solaires utilisés pour une autre école dans la région d'Abou Anvar à l’est de la cité Eizariya à Qods Est.

« Contraire aux lois internationales », la destruction par Israël des établissements scolaires est un acte plus que préoccupante, estime le ministère français des Affaires étrangères. « Préoccupante » parce que ces démolitions ont eu lieu dans des zones qui ont une importance stratégique pour la "solution à deux États" et la formation d’un futur État palestinien indépendant.

Le régime israélien justifie ces actions par l’absence de permis de construction.

Mercredi dernier, un conteneur lié à une école palestinienne à l’est de Bethléem dans lequel des élèves suivaient des cours, a été détruit par les militaires israéliens prétextant l'absence de permis. Cette action a donc privé cette année les enfants d’aller à l'école, leur droit le plus élémentaire.

En guise de protestation contre cette barbarie, les centres et les établissements scolaires palestiniens ont dressé des tentes pour les 68 élèves palestiniens dont les écoles ont été détruites.

Fin

Commentaires

You are replying to: .