Huffington Post : Moscou n’acceptera jamais que Riyad l’éloigne de Téhéran

پوتین پادشاه عربستان

Téhéran (ISNA)- Dans un article consacré à la visite du roi d'Arabie saoudite à Moscou, l’édition arabe du Huffington Post écrit que la Russie n’acceptera jamais que Riyad l’éloigne de Téhéran.

Cet article intitulé « Pourquoi le roi Salmane n’est pas capable de convaincre Poutine de renoncer à l’Iran » explique que Riyad ne pourra jamais s’interposer à l’alliance irano-russe.

« Salmane ben Abdelaziz, à la tête d’une délégation de 1 000 personnes, est en visite officielle en Russie depuis mercredi, et ce alors que les relations entre les deux pays ont toujours été tendues depuis près d’un siècle déjà », écrit The Huffington Post.

Anna Borshchevskaya, analyste politique du Washington Institute for Near East Policy (WINEP), a consacré elle aussi un article à cette visite du roi saoudien en Russie.

Borshchevskaya indique dans un premier temps que les Russes considèrent l’Arabie saoudite comme un élément clé de la région du Moyen-Orient et qu’ils cherchent à étendre leurs échanges commerciaux avec ce pays bien que les relations entre la Russie et l’Arabie saoudite aient rarement été très bonnes : « Les échanges entre ces deux pays ont été soit très réduits soit clairement hostiles parce que les deux ont souvent défendu de parties opposées ou en conflit dans la région du Moyen-Orient. Les périodes durant lesquelles les deux pays ont coopéré ont été finalement assez rares. »

Borshchevskaya rappelle alors les mésententes de ces dernières années, notamment sur le dossier syrien : « Et une fois de plus avec le début des protestations contre le gouvernement syrien en 2011, les relations entre la Russie et l’Arabie saoudite se sont tendues. Le Kremlin et Riyad ont été les alliés de deux fronts opposés : Moscou défendant Bachar al-Assad dans sa lutte contre les rebelles soutenus par Riyad et dénonçant plus d’une fois le régime saoudien pour son soutien aux terroristes sunnites présents à l’intérieur de la Syrie. »

L’experte russe explique alors que l’une des motivations de ce voyage réside dans le récent changement de la position officielle de Riyad vis-à-vis d’Assad, l’Arabie saoudite acceptant à présent le principe que ce dernier reste au pouvoir, du moins dans l’immédiat.

Enfin, Borshchevskaya rappelle que les Saoudiens cherchent à établir des coopérations pour renforcer leurs positions concernant le prix du pétrole et d’autres questions commerciales importantes, tels les échanges énergétiques.

Et l’analyste russe affirme que Poutine sortira de toutes les manières vainqueur des échanges qui vont se dérouler entre lui et le dirigeant saoudien.

Fin

Commentaires

You are replying to: .