La presse israélienne critique Trump pour ses propos

Téhéran (ISNA)- Les commentateurs du monde entier ont relevé à quel point les pressions des dirigeants israéliens ont pesé de tout leur poids pour décider des principales lignes de la stratégie "iranienne" de Trump.

Mais les risques d'un conflit ouvert avec l'Iran semblent avoir poussé la presse israélienne à revoir de plus près les conséquences des politiques de la Maison-Blanche à l'égard de l'Iran. Dans une nouvelle analyse sur la récente décision du Trump de ne pas certifier l’accord nucléaire iranien, le journal de la droite israélienne, The Jerusalem Post écrit : « La nouvelle approche de Trump n’aurait pour conséquence que de rendre plus résolu l’Iran de suivre encore plus sérieusement son programme balistique. »

Le journal israélien fait paraître sans sa nouvelle édition les opinions de certains analystes sur le nouveau revirement du maître de la Maison Blanche envers la RII :

Le chercheur de l’Institut national israélien d’études sur la sécurité (INSS), Yuval Gusinsky, se confie au journaliste de Jerusalem Post en ces termes : « Les Iraniens veulent faire voir au monde que les États-Unis sont à l’auteur du défi actuel : alors que Washington veut abandonner l’accord sur le nucléaire iranien, l’Iran veut suggérer qu’il se porte bien. »

Razz Zimet, l’un des analystes de l’INSS, explique : « les Iraniens sont bien conscients de ce qui est important. Ils attendent alors les prochaines actions de Washington. Nous sommes au début d'un processus qui pourrait déboucher sur le retrait de Washington de l’accord nucléaire. Mais il y a une autre éventualité, celle que cela se termine sans aucun événement en particulier. Dans une telle conjoncture, l’Iran ne doit rien faire, car il jouit du soutien des Européens ».

Concernant le programme balistique de la RII, il ajoute : « Les positions de Trump mènent l’Iran à suivre plus sérieusement que dans le passé son programme balistique. Au vu des Iraniens, le renforcement du système de défense de missiles revêt d’une importance de premier ordre parallèlement aux menaces accrues de l’administration américaine. Bien que l’Iran se montre préservé envers certaines questions, ils ne reculent pas du tout, je le crois, sur leur programme balistique, et cela tant que les États-Unis continuent de durcir le ton contre l’Iran."

Concernant la stratégie de l’Iran dans la région, Zimmet précise que les États-Unis ne sont pas de taille à changer la diplomatie et l’idéologie de l’Iran dans la région.

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .