L’Iran réagit aux déclarations de Macron

امانوئل مکرون رییس جمهور فرانسه

Téhéran (ISNA)- Réagissant aux récentes déclarations du président français, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré que la France ne devait pas se laisser influencer par les calomnies répandues par certains pays de la région.

« Nous attendons de la France qu’elle ne se laisse pas influencer par les calomnies proférées par certains pays riverains du golfe Persique contre la RII et qu’elle porte un jugement rationnel, réaliste et juste sur les événements des régions sensibles du Moyen-Orient et du golfe Persique », a ajouté Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

« Le président français ainsi que les autorités de son pays savent très bien que de telles accusations contre l'Iran ne correspondent pas du tout à la réalité des événements des dernières décennies de la région du golfe Persique. Nous sommes d’avis qu’une réaction responsable consisterait à ce que Paris convainque ses alliés régionaux d’opter pour des politiques et approches sages et dépassionnées » a poursuivi Qassemi.

« Nous avons à maintes reprises déclaré aux autorités françaises que le Plan global d’action conjoint n’est pas négociable et que nous ne permettrons pas d’y ajouter d’autres points. D’ailleurs, la France est bien consciente de la ferme prise de position de notre pays, qui n’accepte aucun compromis sur la capacité défensive de l’Iran », a-t-il indiqué.

Et Qassemi a souligné : « Les rapports des Nations unies sur les causes de la crise humanitaire au Yémen ont été ignorés et on assiste à un silence significatif face aux crimes commis par l’Arabie saoudite, au bombardement constant des centres et bâtiments civils et au massacre des femmes et enfants innocents dans ce pays. Sans l’ombre d’un doute, ce silence est considéré par les dirigeants saoudiens comme un feu vert à la poursuite de tels actes inhumains. On s’attend à ce que le gouvernement français prenne des décisions concrètes en contraignant ses alliés dans la région à mettre rapidement un terme à la guerre et à l’effusion de sang dans le but d’instaurer un cessez-le-feu, afin de rétablir la paix et la stabilité au Yémen. »

Fin

Commentaires

You are replying to: .