Zarif : Raviver le respect des frontières nationales et du système Etat-nation doit être en priorité

ظریف

Téhéran (ISNA)- La deuxième session de la Conférence sécuritaire de Téhéran se tienne alors que la région de l’ouest de l’Asie est confrontée à l’une des plus difficiles périodes de son histoire, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères.

Dans le discours d’ouverture de la deuxième session de la Conférence sécuritaire de Téhéran ce matin (lundi), le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a souligné que la région de l’ouest de l’Asie est confrontée à l’une des plus difficiles périodes de son histoire et le mouvement extrémiste violent qui a mis cette région dans l’une de ses plus dangereuses et destructives ères est en déclin.

Précisant que l’Iran restera toujours à côté des peuples et des gouvernements de l’Irak et de la Syrie, M. Zarif a insisté que bien que le groupe terroriste de Daech et d’autres groupes terroristes ont enduré de grandes défaites pendant ces deux dernières années et le projet de califat de Daech a été stoppé, mais l’organisation de la terreur de Daech et d’autres groupes ressemblant sont encore actifs. « Alors la continuité de la lutte contre le reste de ces idéologies dangereuses en Syrie et en Irak, l’empêchement de l’influence et de la propagation de l’extrémisme dans de nouvelles régions, la destruction complète de l’origine de cette pensée et l’arrêt des ressources financières des extrémistes doivent être en priorité de tout », a-t-il ajouté.

« Raviver le respect des frontières nationales et du système Etat-nation qui sont pris pour cible par des groupes terroristes et certains mouvements takfiris doit être en priorité, car la poursuite de la situation actuelle aboutira certainement aux tendances centrifuges à l’intérieur des unités politiques et n’aura aucun résultat que la tension et l’instabilité », a déclaré M. Zarif.

Fin

Commentaires

You are replying to: .