Réaction iranienne face à un éventuel retrait de PGAC

ولایتی و حمودی

Téhéran (ISNA)- Téhéran est parfaitement apte à répliquer à une éventuelle violation de l'accord nucléaire par les États-Unis a fait savoir le haut conseiller du Leader de la Révolution islamique pour la politique étrangère.

Le haut conseiller du Leader de la Révolution islamique pour la politique étrangère Ali-Akbar Velayati s’est attardé sur un éventuel retrait des États-Unis de l’accord nucléaire signé en 2015 entre l’Iran et le groupe 5+1(États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) pour dire que Téhéran avait l’aptitude de riposter à tout éventuel retrait de Washington de l’accord et toutes les options étaient sur la table.

Lors d’une entrevue le mardi 9 janvier à Téhéran avec le président du Conseil suprême islamique d'Irak, le cheikh Hammam Hamoudi, M. Velayati a affirmé : « Les points indispensables stipulant ce qu’on devrait faire en cas d’une abrogation du Plan global d’action commun ont été prévus et en ce qui concerne les questions nucléaires l’Assemblée islamique (le Parlement) sera notre source de référence la plus solide et fiable. »

« Je trouve partial le fait que certains alliés des États-Unis confirment l’accord nucléaire alors que les États-Unis eux-mêmes le rétractent. Alors que l'Iran a toujours été fidèle envers ses engagements c'est le parti adversaire qui semble en tirer profit », a-t-il précisé.

Le président américain Donald Trump devra décider s’il signe un certain nombre de dispenses qui bloqueraient la reprise des sanctions qui avaient été levées sous les termes du Plan d’action conjoint, le nom officiel de l’accord passé sur le nucléaire iranien.

Fin

Commentaires

You are replying to: .