Consultation entre l’Iran et Rosatom pour des changements à Fordo

لوان جاگاریان - سفیر روسیه در ایران

Téhéran (ISNA)- Une délégation de l'agence nucléaire russe Rosatom a discuté en Iran de faire des changements dans les installations de Fordo, a déclaré l'ambassadeur de Russie en Iran, Levan Dzhagaryan, dans un entretien accordé à TASS.

« Moscou est satisfait du niveau de coopération russo-iranienne dans le cadre du plan global d'action conjoint (PGAC) sur le programme nucléaire de Téhéran », a ajouté l’ambassadeur russe, ajoutant que la délégation de Rosatom, actuellement en visite dans le pays, discutait de "certains aspects pratiques du projet de reconfiguration due réacteur Fordo. "

"Nous espérons voir bientôt les résultats de ces consultations", a souligné M. Dzhagaryan.

Le PGAC, signé à Vienne à l'été 2015, implique l'Iran, la Russie, les États-Unis, la Chine, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne.

Le président américain a récemment déclaré que Washington se retirerait du PGAC à moins que "les défauts désastreux de l'accord" soient réglés. Trump a noté qu'il «renonçait à l'application de certaines sanctions nucléaires, mais seulement dans le but d'obtenir l'accord de nos alliés européens pour réparer les terribles défauts de l'accord nucléaire iranien».

Selon l'ambassadeur russe, Téhéran et Moscou sont préoccupés par la situation autour du PGAC. "Il y a des raisons de comprendre que nos homologues européens s'inquiètent à ce sujet, car ils ont déployé beaucoup d'efforts pour parvenir à un accord."

"Je voudrais insister une fois de plus sur le fait que l'Iran respecte pleinement ses obligations dans le cadre du PGAC", a-t-il déclaré. "Cet accord est le résultat de longs pourparlers internationaux compliqués et il devrait rester tel qu'il a été fait à l'été 2015. Il ne peut être question de changements", a insisté M. Dzhagaryan.

Fin

Commentaires

You are replying to: .