La demande de Zarif pour l'élimination des barrières bancaires entre l'Iran et le Brésil

ظریف

Téhéran (ISNA)- Le chef de la diplomatie iranienne a rencontré le président brésilien à la fin de son voyage officiel au Brésil.

Se référant au volume actuel des relations économiques bilatérales, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé à la transformation des relations bilatérales en relations économiques profondes et, en même temps, à une balance commerciale équilibrée entre les deux pays.

« La coopération entre les deux pays dans des domaines tels que l'énergie, les transports en commun, l'agriculture et les technologies sophistiquées qui, compte tenu des progrès réalisés dans les deux pays, étaient complémentaires », a souligné M. Zarif.

M. Zarif a appelé à l'élimination des barrières bancaires, y compris la création de relations de courtage entre les deux pays.

Utilisation des monnaies nationales des deux pays et accélération du fonctionnement du crédit exclusif du Brésil à notre pays, coopération dans le secteur pétrolier et gazier, projets communs dans le domaine de nouvelles technologies telles que la nanotechnologie, la biotechnologie et l’aéronautique, sont d’autres sujets abordés par le ministre iranien des Affaires étrangères à cette réunion.

M. Zarif a également demandé l'approfondissement des relations pour développer l'activité économique entre les deux pays et a salué la disposition de notre pays à investir au Brésil dans le pétrole et le gaz ainsi que dans le transit de l'Iran.

Le ministre des affaires étrangères de la République islamique d'Iran, remerciant également le gouvernement du Brésil pour avoir reconnu le droit de notre pays à la technologie nucléaire pacifique, a appelé à la poursuite d'un dialogue politique et continu avec ce pays.

Le président brésilien, Michelle Temer, a également parlé de l'intérêt de son pays à développer les relations avec l'Iran, ainsi que de la coopération dans le domaine des technologies sophistiquées et a appelé à l'échange de délégations avec l’Iran.

« Le Brésil n'a aucun problème avec le développement pacifique des activités nucléaires de l'Iran et il le soutien », a souligné le président brésilien.

M. Temer a ajouté que la coopération avec notre pays dans le domaine du pétrole et du gaz est praticable et a souligné : « L'échange des délégations politiques et économiques entre les deux pays permettra d'approfondir les relations entre les deux pays ».

Le ministre iranien des Affaires étrangères à la suite de son voyage au Brésil, s'est entretenu avec son homologue brésilien Aloysio Nunes, et ils ont discuté des relations bilatérales, régionales et internationales.

Fin

Commentaires

You are replying to: .