Iran : Les dirigeants saoudiens sont devenus comme le régime sioniste le symbole du crime au Moyen-Orient

بهرام قاسمی

Téhéran (ISNA)- Le porte-parole de la diplomatie iranienne a réagi aux déclarations anti-iraniennes du prince héritier et du ministre des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite lors de leur visite en France.

« Les actuels dirigeants de l’Arabie saoudite à côté du Régime sioniste se sont changés en symbole de l’agression et du crime au Moyen-Orient », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi.

« Ceux qui ont inscrit leur nom et le nom de leur pays dans la liste des agresseurs de la région et se sont mis au même rang que des dictateurs comme Saddam, devraient savoir qu’en déclarant des illusions et des allégations sans fondement contre l’Iran ils ne peuvent pas ignorer la réalité que les pays et les nations de la région et tous ceux qui observent les évolutions internationales et régionales, n’oublieront pas le rôle de l’Arabie saoudite dans la production, la propagation et l’armement des extrémistes violents et des terroristes comme Al-Qaida et Daech qui ont fait de grandes catastrophes humaines dans certains pays voisins, de la région et du monde », a-t-il précisé.

« On voit parfaitement que le fanatisme de Daech et d'al-Qaïda est bâti sur les décombres des États faillis ou défaillants de la région et de leurs alliés internationaux. Ces crimes sont ineffaçables », a-t-il souligné.

Invitant ces pays, qui soutiennent les groupes terroristes, à tirer les leçons du sort de l'ex-dictateur irakien Saddam Hussein, abandonné par son peuple et délaissé et trahi par ses propres alliés à l’extérieur, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré que « la sécurité n'est pas à acheter avec des centaines de milliards de dollars et à importer dans les pays par les armes ». 

Ce qu'il faut retenir est que le phénomène récent du terrorisme à prétention religieuse est le résultat direct des politiques impérialistes et colonialistes des grandes puissances occidentales et de leurs alliés régionaux.

"L’Arabie saoudite est l'incarnation même du "crime". Aux côtés de son allié organique, Israël, Riyad a opté pour des politiques basées sur la concurrence erronée et l'ingérence directe dans les affaires intérieures d'autrui. Elles suscitent la guerre, l’instabilité et le chaos, comme c'est le cas au Yémen, et ne mèneront qu’au même sort de Saddam", a-t-il indiqué.

« J’espère que lors de leurs rencontres avec les responsables saoudiens, les autorités françaises aient rappelé à leurs invités les leçons restés depuis les agressions et les dictateurs anciens de la région », a insisté Bahram Ghassemi.

Fin

Commentaires

You are replying to: .