Syrie: les daechistes sont transportés par les USA

Téhéran (ISNA)- Simultanément aux menaces croissantes d'une attaque militaire des États-Unis contre la Syrie, le groupe terroriste de Daech multiplie ses exactions.

Cité par Russia Today a rapporté que l'Observatoire des droits de l'homme en Syrie (OSDH), la vitrine médiatique de « l'opposition » syrienne pro-occidentale dont le siège se trouve à Londres, a annoncé que Daech avait renforcé ses positions ainsi que ses fortifications à l’ouest de l’Euphrate dans la périphérie-est de Deir ez-Zor.

« Daech a recouru aux nouvelles attaques contre les forces syriennes à al-Mayadin dans l’ouest de l’Euphrate », a poursuit l’OSDH.

En allusion à l’escalade des affrontements entre les effectifs de l’armée syrienne et les daechistes dans le désert d’al-Boukamal, la banlieue de Deir ez-Zor et le sud de Damas, l’OSDH a souligné : « Bien que Daech ait été éradiqué de l’ouest de l’Euphrate, le 6 décembre dernier, des éléments ont mené des attaques surprises à Deir ez-Zor et dans la périphérie de Hmeimim située dans le faubourg du nord-est de Homs. Ils tentent de porter atteinte à l’armée syrienne et ses alliés. Cela intervient alors que l’armée syrienne mène des attaques contre les bastions des terroristes de Daech à al-Soukhna et d’autres zones. Ces attaques montrent que Daech est toujours en mesure de lancer des attaques contre l’armée syrienne. »

D’autre part, l'agence d'information syrienne SANA a rapporté que la coalition internationale anti-Daech, dirigée par les États-Unis, regroupait les résidus terroristes dans la localité d’Ayn al-Sharqiyah, à l'est de Syrie, afin de les réorganiser sous de nouveaux noms.

Citant les habitants de Hassaké, SANA a annoncé que des hélicoptères américains avaient évacué, lundi 9 avril, de nombreux terroristes d’origine étrangère affilés à Daech de Tal al-Shaer au sud-est de la ville de Chadadi.

Des sources locales ont souligné que l’opération d’évacuation a été exécutée dans une station-service à Tal al-Shaer et que les chasseurs de la coalition ont recouru à une frappe aérienne spectacle. « Ils ont tiré des coups de feu artificiels alors que les hélicoptères transporteraient trois chefs daechistes d’origine irakienne et leurs proches vers une région inconnue », ont ajouté les mêmes sources.

Ce genre d'évacuation n'est pas la première en son genre. Le 28 décembre dernier, plusieurs chefs terroristes de Daech ont été transférés de Deir ez-Zor vers Hassaké.

Fin

Commentaires

You are replying to: .