L’exportation du gaz d’Iran vers Oman reportée

صادرات گاز قطر

Téhéran (ISNA)- L’exportation du gaz d’Iran vers le Sultanat d’Oman a été reportée pour le mois de juin.

L'accord d'exportation de gaz d'Iran à Oman a été signé en 2004. Selon ce contrat de 25 ans, les exportations de gaz vers Oman commenceront à 30 millions de mètres cubes d'ici 2008, atteignant 70 millions de mètres cubes en 2012.

Le contrat n'a pas été mis en œuvre jusqu'à présent, alors que le ministre iranien du Pétrole a promis de l'exécuter en 2018, le PDG de la Compagnie nationale du Pétrole d'Iran a déclaré que c'était impossible. Cependant, selon les dernières nouvelles, la date de lancement de ce projet est estimée en juin.

D'autre part, la Compagnie russe Gazprom est susceptible de participer au projet de construction gazoduc Iran-Oman, qui est intéressée à être présente dans le projet des pipelines Iran-Pakistan-Inde et Iran-Oman.

Cependant, Ali Kardor, Le chef de la Compagnie nationale du Pétrole d’Iran, a déclaré à l'ISNA à ce sujet: « Gazprom a l'intention d'étudier cette question, et il n'est pas certain qu'elle soit présente à 100% ».    

« Je ne pense pas que les exportations de gaz vers Oman vont commencer en 2018, ceci est dans la phase d'étude et il convient de vérifier que le gazoduc devrait passer par quel chemin pour être conçu », a souligné Ali Kardor.

Cependant, selon certaines sources médiatiques, Bijan Namdar Zanganeh, ministre iranien du Pétrole a déclaré à la fin de la semaine dernière après avoir rencontré son homologue omanais Mohammed al-Rumhi, que le 30 juin ce contrat sera signé entre les deux pays.

 M. Namdar Zanganeh a expliqué qu'il y a des raisons de retards fréquents dans l’accord. Nous devons conclure un contrat avec un entrepreneur que les deux pays l’approuve. En outre, il existe de nombreuses questions juridiques sur ce sujet qui nécessitent un examen attentif et un examen plus approfondi.

Selon le rapport, M. Namdar Zanganeh s'est rendu à Muscat après avoir assisté au 16ème Sommet mondial de l'Energie en Inde pour suivre le processus de construction d'un gazoduc pour Oman.

Téhéran et Muscat ont convenu que chaque jour un milliard de pieds cubes de gaz soit exporté de l'Iran vers Oman. Une partie de la capacité de ce gazoduc à Oman sera convertie en gaz naturel liquéfié (GNL) et expédiée aux marchés cibles, et la capacité restante de la ligne sera pour les marchés futurs des États du sud du Golfe Persique.

Fin

Commentaires

You are replying to: .