Etablissement du vol direct entre Téhéran et Tachkent

خسروتاج

Téhéran (ISNA)- Le vice-ministre iranien de l’Industrie, de la Mine et du Commerce, Mojtaba Khosrotaj, a déclaré que l’Iran et l’Ouzbékistan ont parvenu à avoir deux vols directs chaque mois.

Le président de l’Organisation iranienne du Développement du Commerce, et vice-ministre de l’Industrie, de la Mine et du Commerce, M. Khosrotaj, a annoncé que « L'Ouzbékistan commencera ses vols à partir du mois de mai de cette année et en outre, la partie ouzbèke a proposé la facilitation de visa pour tous les citoyens qui après les négociations pendant la visite du président iranien, Hassan Rohani en Ouzbékistan, sera signé entre les deux pays».

« Des négociations ont eu lieu dans le secteur bancaire et divers modèles ont été examinés, ce qui, nous l'espérons, la mise en œuvre de ces modèles permettra plus de coopération », a ajouté M. Khosrotaj.

« La coopération douanière entre l'Iran et l'Ouzbékistan dans le cadre de la signature d'un accord sur l'échange électronique de documents douaniers facilite le commerce pour les deux parties », a souligné le président de l’Organisation iranienne du Développement du Commerce.

« La base des activités des sociétés iraniennes avec des sociétés ouzbèkes dans tous les domaines, en particulier le tourisme, l'électricité et l'énergie, des produits alimentaires comme les légumineuses, ainsi que des textiles tels que le coton et les fils de coton est décrit favorable et des hommes d'affaires et des activistes économiques sont invités à utiliser les capacités de l'Ouzbékistan », a souligné M. Khosrotaj.

Le vice-ministre de l'Industrie, de la Mines et du Commerce s’est prononcé sur les réalisations de la 12e réunion de la Commission mixte de coopérations entre l'Iran et l'Ouzbékistan, qui a eu lieu la semaine dernière, en précisant que « en ce qui concerne le changement de président de l'Ouzbékistan, ainsi que la transformation des affaires dans le pays, la volonté des parties porte sur le développement des relations économiques et commerciales ».

À l'heure actuelle, les relations commerciales entre les deux pays sont estimées à environ 350 millions de dollars, ce qui fait partie des négociations commerciales en cours, qui visent à atteindre 500 millions de dollars.

Fin

Commentaires

You are replying to: .