L'Iran est un partenaire stratégique de l'Union européenne

مصاحبه با مهدی کرباسیان رییس هیات عامل ایمیدرو

Téhéran (ISNA)- Le ministre bulgare de l’Economie a qualifié la République islamique d'Iran comme partenaire stratégique de l'Union Européenne.

Le ministre bulgare de l'Economie, Emile Karanikolov, dont le pays assure la présidence tournante de l'Union européenne, lors d'une rencontre avec son homologue iranien, Massoud Karbassian, a réagi au retrait des Etats-Unis du Plan global d’action conjoint (PGAC) et il a souligné que la coopération de l’UE avec l’Iran se poursuive en tant que partenaire stratégique de l'Union européenne.

« Au cours de cette rencontre, le ministre bulgare de l’Economie a accueilli avec l'esprit positif et honnête le développement de la coopération entre les deux pays et il a proposé des solutions pour fournir plus de domaine de coopération », a déclaré M. Karbassian en s’appuyant sur le fait que la présence de la Bulgarie à la présidence tournante de l'Union européenne est très importante.

« L'Iran et la Bulgarie ont des coopérations économiques de longue date dans les domaines de l'industrie, de l'agriculture et du transport, et ce voyage est une bonne opportunité pour étendre ces relations pour les deux parties », a continué le ministre iranien de l'Economie.

« Heureusement, la plupart des accords, y compris d’éviter d’imposer plus de taxes et de tenir des coopérations douanières entre les deux pays, ont été signés et un certain nombre d'autres ententes seront également négociées lors de ma prochaine visite en Bulgarie en septembre », a ajouté M. Karbassian.

En soulignant que l’Iran et la Bulgarie sont considérés les portes transitaires communes en Asie et en Europe, le ministre iranien de l’Economie a annoncé que les deux pays ont parvenu à des accords et Sofia a eu des propositions pour le développement des relations transitaires et le transport par les voies terrestre, ferroviaire et aérienne.

« La connexion de l'Iran aux chemins de fer de l'ancienne Union Soviétique et, en fait, au territoire européen, est une bonne opportunité pour l’expansion de la coopération transitaire à travers l'Azerbaïdjan et dans les prochaines étapes, la Géorgie et l'Arménie sont de nouvelles voies », a déclaré Massoud Karbassian.

Fin

Commentaires

You are replying to: .