Mogherini: «aujourd'hui, l'objectif principal est de sauver l'accord nucléaire iranien»

image.png

Téhéran (ISNA)- L'UE et l'Iran discuteront la semaine prochaine des mesures visant à maintenir l'accord nucléaire iranien en vigueur, a déclaré la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, à l'issue de pourparlers entre des représentants de la troïka européenne et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif.

Federica Mogherini a annoncé les résultats de la rencontre que le ministre iranien des Affaires étrangères et des représentants de la troïka européenne ont eue mardi à Bruxelles au sujet de l'accord nucléaire iranien.

«L'UE et l'Iran ont convenu d'intensifier le dialogue à tous les niveaux pour préserver le PGAC [le Plan global d'action conjoint, ndlr.] La semaine prochaine, nous organiserons une réunion des directeurs politiques dans notre format habituel à Vienne», a-t-elle déclaré.

Selon elle, bien qu'elles ne se soient mis d'accord sur aucune garantie au sens juridique, les parties ont discuté de mesures économiques concrètes et spécifiques pour soutenir cet accord.

«Aujourd'hui, l'objectif principal est de sauver l'accord nucléaire iranien et tous ses aspects», a ajouté Mme Mogherini.

«Nous avons regretté le retrait américain du PGAC. […] Nous avons réaffirmé la nécessité de respecter toutes les dispositions du PGAC, notamment le développement des relations commerciales et économiques avec l'Iran, la vente de pétrole et de produits pétroliers iraniens, la fourniture de services financiers à l'Iran, le développement du transport maritime et ferroviaire et la création d'instruments d'investissement», a-t-elle poursuivi.

Le 8 mai, Donald Trump a annoncé la sortie des USA du Plan global d'action conjoint car, selon lui, cet accord était initialement basé sur le «mensonge». Une négociation serrée s'annonce entre les pays européens et les États-Unis. De son côté, Téhéran a assuré que le pays respecterait ses obligations si les entreprises européennes continuaient leurs échanges avec l'Iran.

Fin

Commentaires

You are replying to: .