Les sanctions unilatérales portent atteinte au processus du commerce légal international (Rohani)

image.png

Téhéran (ISNA)- S'exprimant devant le 18e sommet de l’OCS, le président iranien a indiqué que les sanctions unilatérales compromettaient le processus du commerce légitime international et que la tentative des États-Unis de dicter leurs politiques aux autres pays était un danger qui prend de l’ampleur.

Prenant la parole devant le 18e sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghaï (OCS), le président iranien, Hassan Rohani, a indiqué : « Non seulement les sanctions unilatérales vont à rebours des règles internationales, mais aussi elles perturberont le processus du commerce légal  à l'échelle internationale. Dans ce domaine, la sécurité énergétique et le recours à l'approche non politique envers la sécurité énergétique sont des conditions nécessaires au développement aussi bien à la dimension régionale qu’au niveau international. »

« Indubitablement, l’unilatéralisme économique, politique et juridique vise à affaiblir la cohésion régionale. Dans ce contexte, la tentative des États-Unis de dicter leurs politiques aux autres pays représente un danger qui vient de prendre de l’ampleur. Le dernier exemple du mépris des États-Unis vis-à-vis des visions internationales était la décision de Trump de se retirer unilatéralement de l’accord nucléaire signé en 2015 entre l'Iran et les 5+1. La RII a honoré tous ses engagements envers l’accord international (PGAC, accord nucléaire) et l’Agence internationale de l’énergie atomique a confirmé, à onze reprises, le respect par l'Iran de ses engagements », a précisé le président iranien.

Concernant le phénomène du terrorisme, Rohani ajoute que le terrorisme, l’indépendantisme et l’extrémisme ont pris de l’ampleur ces dernières années dans différentes régions du monde, notamment en l'Asie centrale et l’Asie de l'Ouest. L’augmentation des échanges de renseignements entre les pays de la région peut, a-t-il ajouté, ralentir le processus de création des cellules terroristes partout dans la région.

Il a par ailleurs précisé : « La RII a combattu, ces dernières décennies, le phénomène néfaste du terrorisme à l’intérieur du pays et dans les pays voisins. Pour cela, il a déjà obtenu des expériences précieuses en matière de lutte contre des courants terroristes. Dans ce même cadre, l'Iran a eu la coopération fructueuse avec les gouvernements irakien et syrien dans la lutte contre Daech. Pour sa part, l’OCS, s’appuyant sur les expériences utiles qu’elle a obtenues, ces dernières années,  a procédé à se définir des missions diverses et efficaces dans le but de faire face aux défis multilatéraux dans la région. Dans une telle circonstance, la RII se déclare prête à coopérer avec l’OCS dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme, l’indépendantisme et le trafic de la drogue. »

Fin

Commentaires

You are replying to: .