Qassem Soleimani: « le Parlement libanais représente le Hezbollah »

سردار قاسم سلیمانی

Téhéran (ISNA)- Le commandant en chef de la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique a déclaré que le Hezbollah s’était transformé en un État de la Résistance au Liban.

Ce lundi 11 juin, le général Qassem Soleimani a qualifié de « référendum » les récentes élections au Liban, disant que ce scrutin avait eu lieu au moment où le Hezbollah était accusé d’ingérence dans les affaires de la Syrie, du Liban, de l’Irak et du Yémen.

« Les pays arabes, le Conseil de coopération du golfe Persique, l’Arabie saoudite et tous les pays où sont au pouvoir les sots ont placé le mouvement islamique, le plus glorieux, sur la liste des organisations terroristes. Ils ont placé aux côtés des noms de terroristes les noms de ceux qui réjouissent les cœurs de musulmans dont celui de Seyyed Hassan Nasrallah », a affirmé le général Soleimani avant de déplorer le fait que les mouvements qui soutiennent le Hezbollah, sunnites et chiites confondus, soient considérés comme les « mercenaires de l’Iran ». « Ces élections, a-t-il ajouté, se sont bien déroulées malgré les 200 millions de dollars qu’ont dépensés les Saoudiens ».

Le commandant en chef de la Force Qods a souligné que la somme extraordinaire dépensée par les Saoudiens pour manipuler les élections au Liban n’avait pas pu empêcher la victoire d’une personnalité politique chiite proche du Hezbollah à Beyrouth.

« Pour la première fois dans l’Histoire, le Hezbollah s’est attribué 74 sièges du Parlement sur l’ensemble des 128 sièges. Le Hezbollah représentait jusqu’ici la Résistance au Liban, mais désormais ce sont tous les députés du Parlement libanais qui représentent la Résistance », a-t-il ajouté.

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .