Le Leader accorde une audience aux députés du Parlement

رهبری

Téhéran (ISNA)- Le Leader de la Révolution islamique, l'honorable Ayatollah Khamenei a reçu en audience, ce mercredi 20 juin, les députés du Parlement iranien.

À l'issue de la séance plénière de l'Assemblée islamique, les députés iraniens sont allés à la rencontre du Leader de la Révolution islamique.

« Tout au long de ces 40 dernières années, la nation iranienne a toujours fait l’objet de sévères animosités de la part de ses ennemis au nombre desquels se trouvent la guerre, les sanctions et les complots sécuritaires », a souligné l’Ayatollah Khamenei.

Dans une autre partie de ses propos, le Leader a dénoncé, dans les termes les plus vifs, l’offensive inhumaine lancée par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne ainsi que les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite sur la côte ouest du Yémen pour s’emparer du port d’al-Hudaydah. 

Et le Leader d’ajouter : « Ces ennemis de l’humanité alimentent aversion et hostilité à l’égard de la nation iranienne puisque celle-ci leur tient tête et aspire à la justice et à l’équité. Ceci étant dit, la RII et la nation iranienne finiront, avec l’aide de Dieu, par vaincre l’ennemi américain et ses alliés. À vrai dire, les ennemis de l’Iran sont dans le sens littéral du terme à la fois tyrannique et maximaliste et il va sans dire que ni l’Ordre islamique ni les responsables iraniens et encore moins notre peuple ne se résigneront à ce maximalisme. »

Plus loin dans ses propos, le Leader est revenu sur le drame qui se déroule en ce moment même aux États-Unis où les autorités séparent de force de jeunes enfants immigrés de leurs parents.

« Les images de ces milliers de jeunes enfants arrachés de force des bras de leurs mères fendent le cœur. Mais les Américains le font en toute tranquillité et avec un sang-froid révoltant », a-t-il déploré. 

S’attardant sur les traités et les conventions internationaux sur quoi le Parlement a la charge de s’exprimer, l’Ayatollah Khamenei a appelé à la prudence les députés avant d’affirmer : « Ces textes sont en général conçus par des think tank qui agissent au service des grandes puissances et qui ont pour mission d’assurer les intérêts de ces dernières. Une fois rédigés, ces textes finissent souvent par trouver une certaine légitimité grâce au soutien des États stipendiés et à la solde de ces mêmes puissances, et ce, de manière à ce que tout pays indépendant, en l’occurrence l’Iran, qui oserait refuser ces conventions, se trouve sous le feu des critiques. »

Et le Leader de conclure : « Il appartient au Parlement de légiférer en toute indépendance et loin de toute considération politique et politicienne, sur des questions aussi primordiales que la lutte contre le terrorisme ou le blanchiment d’argent. »

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .