Les activités balistiques d’Iran ne sont contre aucun pays

بهرام قاسمی

Téhéran (ISNA)- Les activités balistiques d’Iran ne sont contre aucun pays et ont seulement de l’aspect défensif, a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne au journaliste d’ISNA.

En réaction aux déclarations récentes du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur les activités balistiques pacifiques d’Iran, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi, a souligné : « L’Iran a déclaré maintes fois que les activités des missiles du pays sont une partie de la politique de la dissuasion de la République islamique et sont poursuivies comme tout pays indépendant afin de fournir les intérêts nationaux et de défendre le territoire. »

« L’Iran est l’un des grands victimes du terrorisme qui a perdu des milliers de ses citoyens dans les années après la Révolution islamique dans la lutte contre le terrorisme. L’une des principales politiques de la République islamique est la lutte contre le terrorisme et les résultats de cette politique étaient jusqu’à présent positifs au niveau régional et mondial », a-t-il affirmé en réaction d’une autre partie des déclarations de Le Drian qui accusait l’Iran à défendre les groupes terroristes.

Soulignant que la lutte contre le terrorisme est dans l’ordre du travail de Téhéran et l’Iran fait des efforts pour combattre ce phénomène dans la région, surtout en Syrie et en Irak, M. Ghassemi a précisé que les mesures et les soutiens faites dans ces pays pour la lutte contre le terrorisme, sont un exemple de la politique constructive d’Iran dans ce cadre et il ne faut pas le déformer pour des raisons et des objectifs politiques.

« La réalisation de la stabilité, de la sécurité et le développement économique dans la région sont accueillis par la République islamique d’Iran. Nous reconnaissons nos intérêts dans l’instauration de la sécurité, de la paix et de la stabilité dans la région, c’est pour cela que nous essayons d’avoir de coopération et d’interaction avec les pays régionaux dans ce cadre. Accuser l’Iran à être l’agent de l’instabilité dans la région est une accusation fausse et injuste et dû de l’ignorance de la situation régionale », a-t-il ajouté.

Se référant d’une autre partie des déclarations du ministre français des Affaires étrangères, M. Ghassemi a déclaré que les positions de la République islamique d’Iran au sujet de la crise humanitaire au Yémen sont complètement claires et précises et l’a annoncé plusieurs fois.

Précisant sur les attaques de l’Arabie saoudite et ses alliés contre le peuple innocent yéménite, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a insisté que certains pays occidentaux fournissent les armes destructives pour ces agresseurs pour gagner plus d’argents qui fait de la crise yéménite un catastrophe humanitaire.

« La présence de l’Iran en Syrie est une présence de conseiller, elle est demandé par le gouvernement syrien et elle est dans le cadre de la lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré en ajoutant que l’Iran restera dans ce pays jusqu’à ce que Damas ait besoin de l’aide des conseillers iraniens.

Fin

Commentaires

You are replying to: .