L'Europe essaie d'offrir un mécanisme exécutif du paquet proposé à l'Iran dès que possible

ایران و اتحادیه اروپا

Téhéran (ISNA)- « L'intervention des étrangers d'une part pour déstabiliser les pays et le comportement brutal des États-Unis et du régime sioniste à l'égard des Palestiniens d’autre part sont des principaux facteurs de l'instabilité de l’ouest de l’Asie »,

L’a déclaré le chef du Conseil stratégique des relations étrangères d’Iran, Kamal Kharazi, en soulignant sur le rôle stabilisant de Téhéran dans la région.

M. Kharazi qui est en Allemagne, lors d'une réunion avec des politiciens et des personnalités politiques allemandes, a rencontré Norbert Röttgen, président du Comité de politique étrangère du Parlement allemand.

Au cours de cette réunion, les questions régionales, les relations bilatérales et le rôle de l'Allemagne et de l'Europe pour préserver l’accord nucléaire (PGAC) ont été abordés.

Au début de la réunion, Norbert Röttgen a précisé que depuis la colonisation du Moyen-Orient et le début du conflit israélo-palestinien, la région du Moyen-Orient n'a jamais été aussi instable qu'aujourd'hui et que la haine dans la région s'est accrue entre les pays. Par conséquent, les pays de la région ont besoin d'initiatives et de solutions pour contrôler la situation.

« L'intervention des étrangers d'une part pour déstabiliser les pays et le comportement brutal des Etats-Unis et du régime sioniste à l'égard des Palestiniens d’autre part sont parmi les facteurs les plus importants de cette instabilité. L'Iran a essayé d’avoir un rôle dans la stabilisation de la région, cependant il a réussi à protéger la sécurité de son propre pays, malgré les crises dans son alentour », a répondu M. Kharazi.

Le chef du Conseil stratégique des relations étrangères d’Iran a également évoqué le sujet que les pays de la région devraient dialoguer sans ingérence étrangère. « L'Iran est prêt à s’engager dans des pourparlers concrets et pratiques avec ses voisins et pense que s'il y a une bonne volonté, les négociations peuvent aboutir à un résultat ; bien sûr, l'Europe peut aussi jouer un rôle positif en aidant sur ces dialogues.

« L'Europe essaie d'offrir le mécanismes exécutifs du paquet proposé à l'Iran dès que possible », a mentionné Norbert Röttgen.

Fin

Commentaires

You are replying to: .