L'ONU continue d'encourager un soutien à l'accord nucléaire iranien

فرحان حق، معاون سخنگوی دبیرکل سازمان ملل

Téhéran (ISNA)- L'ONU continue d'encourager tous les gouvernements à soutenir l'accord sur le programme nucléaire iranien, a indiqué lundi un porte-parole onusien, après que les Etats-Unis ont décidé de réimposer leurs sanctions contre l'Iran qui avaient été levées grâce à cet accord.

Le porte-parole, Farhan Haq, a déclaré que le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, continuait de considérer le Plan global d'action conjoint (PGAC) conclu en 2015 à Vienne comme un succès diplomatique et qu'il continuait d'encourager tous les gouvernements à le soutenir.

En dépit de condamnations dans le monde entier, les Etats-Unis ont dénoncé le PGAC le 8 mai dernier et indiqué qu'ils allaient réimposer de lourdes sanctions contre l'Iran devant prendre successivement effet au terme d'une période transitoire de 90 jours et une autre de 180 jours.

La première série de sanctions, entrant en vigueur ce mardi à 12h01 (4h01 GMT), interdit notamment à l'Iran l'achat de billets de banques en dollar US, le commerce de l'or et autres métaux précieux, l'achat de graphite, d'aluminium, d'acier, de charbon et de logiciels dans l'industrie.

La deuxième série de sanctions, qui entrera en vigueur le 5 novembre, visera des secteurs iraniens tels que les ports, l'énergie, le transport maritime et la construction navale, les transactions relatives au pétrole, les transactions entre des institutions financières étrangères avec la Banque centrale d'Iran.

Face aux préoccupations sur d'éventuels impacts humanitaires de ces sanctions, M. Haq a indiqué qu'il fallait attendre de pouvoir les évaluer. Mais "quelles que soient les mesures prises", il est important que "l'Iran et les autres parties mettent en application les termes du Plan global d'action conjoint".

Le PGAC est le meilleur moyen de résoudre cette situation particulière, a-t-il insisté, ajoutant : "Aussi encourageons-nous tous les pays à faire tout ce qu'ils peuvent pour soutenir l'accord".

Fin

Commentaires

You are replying to: .