Une banque autrichienne est prête à garantir les interactions commerciales avec l’Iran

پدرام سلطانی/اتاق

Téhéran (ISNA)- Le chef de la Chambre de commerce et d'industrie de Vienne a annoncé que la banque autrichienne Kontrollbank est prête à garantir les transactions commerciales entre l’Autriche et l’Iran.

Le vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie, de mines et d’agriculture d’Iran, Pedram Soltani, s’est entretenu avec Walter Rook, chef de la Chambre de commerce et d’industrie de Vienne pendant le voyage des activistes du secteur privé iranien en Autriche.

« Nous devons reconnaître qu’en raison de nouvelles restrictions internationales, il y aura des difficultés dans les relations commerciales et les coopérations économiques entre les commerçants et les entreprises des deux pays. Bien sûr, les gouvernements iranien et autrichien sont déterminés à surmonter ces défis et trouver des solutions pour maintenir les relations bilatérales », a déclaré Pedram Soltani.

« L’inauguration de la Chambre mixte irano-autrichienne est un fait positif dans les relations Téhéran et Vienne. Nous allons essayer de travailler avec nos homologues en Autriche y compris la Chambre de commerce de Vienne et les chambres de commerce des autres provinces autrichiennes pour la mise en place d’un réseau d’échange continuel des données et des informations », a annoncé M. Soltani en attirant l'attention du chef de la Chambre de commerce de Vienne sur les capacités disponibles pour développer les échanges commerciaux entre l'Iran et l'Autriche.

« Certaines banques européennes surtout les petites banques qui n’ont pas beaucoup de transactions financières avec les Etats-Unis attendent la décision de l’Union Européenne afin d'avoir le soutien nécessaire de l’UE pour reprendre les services aux banques iraniennes », a ajouté M. Soltani.

« L’UE finira par soutenir un certain nombre de ces banques pour qu'elles commercent avec l'Iran et elles deviendront un canal de relation financière entre les pays européens et l’Iran », a continué M. Soltani.

Le vice-président de la Chambre de commerce d’Iran, en se référant à la proposition du chef de la Chambre de commerce et d’industrie de Vienne, a montré sa joie que M. Rook ait proposé l’idée de mettre en place un système de règlement financier entre les deux pays. « Ce système nous permet de commercer sans échanger de l'argent. Cette idée est positive et pratique. Les activistes économiques iraniens sont prêts à acheter ou à créer une institution financière en Autriche, si nécessaire, pour faciliter les affaires », a-t-il ajouté.

« Il y a la possibilité d'acheter une institution financière et nous sommes prêts à planifier un cadre pour ce travail avec la coopération de la partie iranienne », a déclaré M. Rook.

« Lors des négociations avec la Kontrollbank, cette banque a annoncé qu'elles allaient assurer que 80% des échanges commerciaux entre l'Iran et l'Autriche seront garantis et payé ; les 20% restant seront garantis par une société financière locale », a ajouté M. Rook.

Fin

Commentaires

You are replying to: .