« La capacité balistique de l’Iran n’est pas négociable » (général Dehqan)

سردار حسين دهقان - وزير دفاع

Téhéran (ISNA)- Dénonçant la présence illégale des militaires américains en Syrie, l’ancien ministre iranien de la Défense, Hossein Dehqan, a déclaré que si le gouvernement et le peuple syriens demandaient l’aide de l’Iran pour combattre les États-Unis à l’est de l’Euphrate, Téhéran serait prêt à soutenir militairement la Syrie dans cette confrontation.

Les capacités balistiques de l’Iran sont une question d’honneur, d’indépendance et de confiance nationale et ne sont pas négociables, selon Hossein Dehqan, haut conseiller militaire du Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei.

« Si les Américains croient qu’ils peuvent nous amener à négocier à ce sujet, alors ils ne doutent de rien et se bercent d’illusions », a déclaré le général de brigade Hossein Dehqan dans un entretien avec Russia Today publié ce dimanche, ajoutant : « Nous ne négocierons notre système de missiles en aucune circonstance. »

L’ancien ministre iranien de la Défense a ensuite mis en garde contre un complot majeur mené par les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite contre des pays du Moyen-Orient.

« Nous pensons que les Américains et les Israéliens n’ont pas l’intention de mener une guerre directe contre l’Iran », a-t-il déclaré.

Dehqan a également souligné que l’Arabie saoudite n’est pas un pays indépendant et ne peut pas prendre une décision pour la région, notant que « ce pays, aux niveaux politique, économique et géographique, ne dispose pas des moyens qui lui permettraient de mener une guerre contre l’Iran ».

Répondant à une question sur la bataille imminente à Idlib en Syrie, il a déclaré que « les terroristes ne devraient pas être déplacés vers d’autres régions, mais ils devraient être éliminés à Idlib, car ils menacent la sécurité où qu’ils soient ».

Selon le général Dehqan, les terroristes à Idlib constituent une menace non seulement pour la Syrie, mais aussi pour la sécurité de la région.

Il a également réitéré que la présence militaire américaine en Syrie est illégitime et viole le droit international parce qu’elle n’a pas été validée par le gouvernement syrien. Par ailleurs, il a affirmé que l’Iran continuerait à soutenir la Syrie à différents niveaux.

Soulignant encore la présence illégale des militaires américains en Syrie, l’ancien ministre iranien de la Défense a dit que les États-Unis devaient sortir du pays. « Si le gouvernement et le peuple syrien veulent combattre les États-Unis dans l’est de l’Euphrate et qu’ils demandent l’aide de l’Iran, l’Iran sera prêt à soutenir militairement la Syrie dans cette confrontation », a-t-il ajouté.

Fin

Commentaires

You are replying to: .