La Corée du Sud toujours à la recherche du pétrole et du marché iraniens

پرچم ایران و کره جنوبی

Téhéran (ISNA)- Malgré les menaces américaines qui pèsent sur les échanges commerciaux entre Téhéran et Séoul, la mise en garde lancée par Trump contre les pays qui importent du pétrole iranien, la Corée du Sud tente de maintenir leurs liens économiques et d'affaires avec l'Iran en faisant recours à des initiatives concrètes.

En réaction aux sanctions unilatérales américaines contre Téhéran, les autorités sud-coréennes, adoptant une position relativement positive sur l'Iran, ont déclaré qu'elles recherchent à améliorer les conditions pour les sociétés coréennes actives sur le marché iranien.

Les Sud-coréens ont l’intention de convaincre les autorités de Washington de préserver Séoul des sanctions commerciales et demande toujours une exemption pour que leurs entreprises subissent le moins de dommages en faisant des affaires avec l'Iran.

Le partenariat Iran-Corée du Sud revêt une importance toute particulaire pour les deux pays et la perte de liens n'est dans l'intérêt d'aucune partie. C'est pourquoi les deux pays ont tout intérêt de maintenir leurs relations économiques et commerciales et à cette fin ils sont à la recherche des initiatives.

Selon l'ambassadeur d'Iran à Séoul, Mohammad Hassan Taherian, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 14 milliards de dollars en 2017, dont 8 milliards de dollars pour les exportations depuis l'Iran et 6 milliards de dollar pour les importions depuis Séoul.

En 2017, la valeur des exportations iraniennes vers la Corée du Sud, a atteint 7,9 milliards de dollars dans le secteur pétrolier et 114 millions de dollars (4%) pour des exportations non-pétrolières.

Avec IRNA

Fin

Commentaires

You are replying to: .