Mirjaveh: les forces iraniennes retrouvent la trace des terroristes

آرم سپاه

Téhéran (ISNA)- Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a fait part dans un communiqué du l'enlèvement des Bassijis et des gardes-frontières au sud-est de l’Iran, à la frontière avec le Pakistan, par des éléments infiltrés.

Dans la nuit du lundi au mardi 16 octobre, des Bassijis et des gardes-frontières ont été enlevés à la frontière de Mirjaveh par des éléments infiltrés des groupuscules antirévolutionnaires.

Les groupuscules terroristes sont dirigés et soutenus par les services étrangers qui les trompent et leur font des promesses.

Les forces de sécurité déployées dans la région sont chargées de traquer les terroristes et on s’attend à ce que le gouvernement pakistanais prenne des mesures draconiennes face aux terroristes qui sont nichés près des frontières de l'Iran et qui sont soutenus par certains pays rétrogrades et terroristes.

Des sources ont annoncé que 14 gardes-frontières iraniens ont été enlevés, ce mardi 16 octobre à l'aube, dans la ville de Mirjaveh, dans la province du Sistan-et-Baloutchistan. Alors que le commandant des Forces terrestres du CGRI a déclaré que le nombre des personnes kidnappées est de 11 Bassijis et gardes-frontières.

D’après les premières spéculations, les victimes auraient été intoxiquées en consommant des aliments empoisonnés.

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .