Pétrole : L’Inde paie l’Iran en roupie

ایران و هند

Téhéran (ISNA)- Les États-Unis accordent à l'Inde une exemption de 180 jours sur les sanctions imposées contre le pétrole iranien avant l'entrée en vigueur des restrictions, l'Inde et le Iran mettent au point les détails d'un mécanisme permettant à New Delhi à payer Téhéran entièrement en devise indienne, dans une banque en Inde.

L'Inde rétablira un arrangement antérieur consistant à effectuer des paiements sur un compte au sein de la UCO Bank qui n'a pas de visibilité internationale et n'est donc pas vulnérable aux sanctions. Toutefois, dans le cas précédent, les paiements pétroliers ont été divisés – 45% en roupies déposées auprès de la banque UCO et 55% en euros. Cette fois, l’Iran prendra la totalité du montant en roupies. Téhéran devrait utiliser ces fonds pour importer des articles en provenance d'Inde.

Cela signifie également que si les banques iraniennes sont exclues des systèmes de paiement SWIFT, l'Inde continuera à pouvoir payer les importations de pétrole. La deuxième série de sanctions visera, outre le secteur énergétique iranien, les secteurs des transports maritimes, de la construction navale et du secteur financier. Des sources ont déclaré que cet accord avait été conclu à l'issue de discussions suivies avec l'Iran et les Etats-Unis.

Le haut responsable américain Brian Hook a confirmé aux journalistes que les pays qui continueraient à importer du pétrole iranien ouvriraient un compte séquestre. «Les comptes séquestres créés pour les pays qui doivent continuer à importer du pétrole iranien privent l'Iran de devises fortes, ce qui le prive de tout revenu tiré de la vente de pétrole. Chaque fois que l'Iran vend du pétrole, cet argent est crédité sur un compte séquestre de la banque du pays importateur, et l'Iran doit dépenser ce crédit.  »

Fin

Commentaires

You are replying to: .