La Suisse discute avec Washington et Téhéran d’un canal de paiement humanitaire

ایران و سوییس

Téhéran (ISNA)- Le gouvernement suisse a annoncé lundi qu'il était en discussion avec les Etats-Unis et l'Iran pour mettre en place un canal de paiement humanitaire qui permettra de continuer à livrer de la nourriture et des médicaments à la République islamique en dépit du rétablissement des sanctions américaines.

"La Suisse est engagée dans la sauvegarde des intérêts économiques suisses et suit étroitement l'évolution de la situation", souligne le secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) dans un communiqué. "Les autorités sont en contact direct avec les autorités compétentes aux Etats-Unis, dans l'UE et en Iran." "En particulier dans le domaine humanitaire, la Confédération s'est engagée à faire en sorte que les denrées alimentaires et les produits pharmaceutiques puissent continuer à être approvisionnés depuis la Suisse", note le SECO.

Pour ce faire, ajoute-t-il, des réflexions sont engagées sur un "canal de paiement humanitaire". Mais aucun détail du projet n'a pu être obtenu auprès du SECO. La Suisse, qui représente les intérêts diplomatiques américains en Iran, ne participe pas aux discussions menées au niveau de l'Union européenne sur la mise en place d'un système de troc sophistiqué, ou véhicule dédié (Special Purpose Vehicle, SPV) qui permettrait de continuer à commercer avec l'Iran en contournant les sanctions américaines. Mais le SECO note que la confédération suit de près ces discussions.

En 2017, les exportations suisses vers l'Iran ont progressé de 7,6% à 536 millions de francs suisses (470 millions d'euros environ) tandis que les importations en provenance d'Iran bondissaient de 300% à 85 millions de CHF (74 millions d'euros).

Fin

Commentaires

You are replying to: .