• mer. / 14 novembre 2018 / 12:03
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97082311295
  • Journaliste : 71612

Bolton souffre de la maladie chronique de « harcèlement d’Iran », (Ghassemi)

نشست خبری بهرام قاسمی سخنگوی وزارت امور خارجه

Téhéran (ISNA)- « Comme John Bolton l’avait montré auparavant, il a une profonde rancune envers les Iraniens, il a un comportement anormal et souffre de la maladie chronique de harcèlement d’Iran », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi.

En réponse vis-à-vis de récentes déclarations du conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, John Bolton, M. Ghassemi a réitéré que « les déclarations banales John Bolton qui montre la nature belliciste et un caractère de rancunier envers le peuple iranien, ne sont pas des propos nouveaux et considérables. Dès fois, il prend la parole consciemment ou inconsciemment et utilise des mots qui ne sont généralement pas utilisés et prononcés par les politiciens professionnels ».

En indiquant que généralement parler comme cela ne se trouve chez aucun homme politique professionnel, M. Ghassemi a insisté que « prononcer des mots banales par ce diplomate américain qui auparavant fréquenter certaines groupes terroristes et qui en recevait de l’argent, n’est pas étonnant ».

Le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, John Bolton, dans de récentes déclarations avait annoncé que « les Etats-Unis mettront tellement la pression sur la République islamique d’Iran, que son gémissement soit entendu ».

« Les nouvelles sanctions de Washington touchent l’exportation pétrolière iranienne et empêcheront les banques iraniennes d’avoir des relations internationales », a ajouté M. Ghassemi.

« La République islamique d’Iran est sous une pression réelle et notre intention est de renforcer cette pression », avait précisé Bolton.

Fin

Commentaires

You are replying to: .