Les inquiétudes sont augmentées envers l’avenir du PGAC, (Araghtchi)

عباس عراقچی

Téhéran (ISNA)- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des affaires politiques a rencontré le haut fonctionnaire du ministère belge des Affaire étrangères et ils ont discuté des relations bilatérales et des coopérations internationales.

Au cours de cette rencontre, qui s’est tenue à Bruxelles, le haut fonctionnaire du ministère belge des Affaire étrangères, Bruno van der Pluijm, a insisté sur la crédibilité et l'engagement continu de ce pays et des autres pays européens à défendre l’accord nucléaire iranien (Plan global d’action conjoint-PGAC) et il a ajouté que cet accord est très important pour la paix et la sécurité internationale.

« Nous sommes en train de faire des efforts pour maintenir le PGAC et nous croyons qu’en dépit du retrait des Etats-Unis, cet accord doit être conservé avec patience et vigilance car il n’en a pas de remplaçant et par conséquent, j'espère que le mécanisme spécial soit créé bientôt», a déclaré M. Pluijm.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des affaires politiques, Seyed Abbas Araghtchi, a insisté pour sa part que « suite à la montée des pressions illégales de Washington et l’éradication de l’équilibre entre les engagements et les intérêts de la République islamique d’Iran, la non-réalisation des engagements de l'Europe et les autres parties pour contrer les pressions, a augmenté les inquiétudes de l’avenir du PGAC ».

« Les Européens et les autres pays engagés à l’accord nucléaire iranien, doivent garantir au plus vite les mécanismes nécessaire pour fournir les intérêts économiques d’Iran de cet accord », a ajouté M. Araghtchi.

Fin

Commentaires

You are replying to: .