• mer. / 19 décembre 2018 / 11:45
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97092814222
  • Journaliste : 71612

Les Européens doivent prendre des moyens opérationnels pour protéger le PGAC, (Araghtchi)

عراقچی

Téhéran (ISNA)- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araghtchi, s’est rendu en Finlande le 18 décembre, pour tenir des rencontres bilatérales avec les autorités de ce pays.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des affaires politiques, Seyed Abbas Araghtchi, a rencontré le secrétaire d'État au ministère des affaires étrangères de Finlande, Matti Anttonen, la vice-ministre des Affaires étrangères chargée des affaires politiques, Anne Ceppi Reynen, le vice-président de la Commission des Affaires étrangères et le chef du groupe d’amitié parlementaire d’Iran, Pertti Salolainen.

Au cours de ces rencontres, les deux parties ont discutés de dernières évolutions du PGAC (Plan global d’action conjoint ou accord nucléaire iranien), de la région et des relations bilatérales.

Les autorités finlandaises ont insistés sur le soutien total de leurs pays envers le PGAC entant qu’une grande réalisation politique, diplomatique, multilatérale et sécuritaire et ont annoncé que le gouvernement finlandais est déterminé à l’expansion des coopérations avec l’Iran et les entreprises finlandaises sont encore intéressées à être présent sur les marchés iraniens et veulent le développement des coopérations avec l’Iran mais attendent la création de bonnes conditions par l’Union Européenne.

« Le gouvernement finlandais est en train d’essayer de fournir des facilités pour les petites et moyennes entreprises », ont déclarés les responsables finlandais.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araghtchi, a, pour sa part, souligné l’importance du PGAC sur le passage du développement et l’expansion des coopérations et des interactions avec la Finlande et a déclaré que le destin de l’accord nucléaire qui est une grande réalisation diplomatique et sécuritaire, est confronté à un défi et un sérieux danger avec le retrait des Etats-Unis de cet accord international.

« Le gouvernement américain a non seulement affaibli le PGAC mais aussi l’indépendance et la souveraineté des pays et les efforts mondiaux vis-à-vis de la non-prolifération », a ajouté M. Araghtchi.

En appréciant les soutiens politiques de l’UE, M. Araghtchi a annoncé que le soutien politique d’Europe est précieux mais n’est pas suffisant. « Les pays européens doivent prendre des mesures opérationnelles pour protéger l’accord nucléaire », a-t-il ajouté.

« La politique de sanction est une politique échouée. L’Iran a vécu des années avec les sanctions et même a pu faire de grands progrès lors des sanctions. La langue du respect doit remplacer la langue de sanction et de menace », a évoqué le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Accueillant la volonté politique du gouvernement finlandais envers la continuité et le développement des coopérations toutes azimutes avec notre pays, M. Araghtchi a espéré qu’il y ait plus d’efforts afin de parvenir à des mécanismes et des solutions convenables pour la présence et l’activité des petites et moyennes entreprises finlandaises en Iran.

Fin

Commentaires

You are replying to: .