• sam. / 22 décembre 2018 / 09:13
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97100100044
  • Journaliste : 71453

Tenue de la dernière étape des manœuvres militaires du CGRI

نشست خبری محمد پاکپور، فرمانده نیروی زمینی سپاه

Téhéran (ISNA)- Le commandant de la force terrestre du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général de brigade Mohammad Pakpour, a annoncé le début des manœuvres militaires « Grand Prophète-12 » au large de l’île de Qeshm dans le détroit d’Hormuz en Iran.

Ces manœuvres font partie d’une série d’exercices militaires de la force terrestre du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

Des unités de réaction rapide, des commandos de l’unité d’élite du CGRI, l’unité d’interception et de destruction des cibles et l’unité de drones des forces terrestres du CGRI participeront à ces manœuvres qui se poursuivront à partir de d’aujourd’hui , samedi 22 décembre 2018, au large de l’île de Qeshm.

Les photos qui suivent montrent des scènes de répétitions desdites manœuvres qui se déroulent toujours sur l’île de Qeshm.

« Des missiles de haute précision, la vedette iranienne Zolfaqar ainsi que des systèmes de défense antiaérienne seront déployés au cours de ces manœuvres », a souligné le commandant de la force terrestre du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général de brigade Mohammad Pakpour.

Il ajouté que ces manœuvres se dérouleront dans le cadre d’un exercice défensif, précisant que la stratégie de la République islamique d’Iran est une stratégie défensive même si aux niveaux opérationnel et tactique la stratégie des forces iraniennes est totalement offensive.

« Nous n’avons pas l’intention de faire la guerre à qui que ce soit ni d’envahir un pays, mais si un pays a l’intention de nous attaquer, notre stratégie deviendra sans doute offensive, les ennemis sauront ainsi que notre stratégie est une combinaison d’attaque et de défense. Lors de ces manœuvres, nous mettons principalement en pratique notre stratégie offensive, nous améliorons les tactiques. Nos forces d’élite et nos unités spéciales mettront à l’épreuve notre capacité à pénétrer dans les profondeurs du front ennemi. C’est cette capacité de nos forces qui sera principalement pratiquée lors de ces exercices », a ajouté le général de brigade Mohammad Pakpour.

Il a également mentionné l’importance des systèmes de commandement et de contrôle, en annonçant la volonté de mise en place d’un système de commandement centralisé au sein des forces du CGRI.

Nos unités d’artillerie sont aujourd’hui équipées de missiles balistiques et de missiles intelligents.

« L’expérience du CGRI en matière de lutte contre le terrorisme, à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières, est très précieuse et nous dévoilerons ces acquis au cours de ces manœuvres, Nous avons commencé l’exercice depuis une semaine et la dernière étape aura lieu samedi », a-t-il ajouté.

Et le général iranien de conclure : « Le message de cet exercice de paix et d’amitié est le suivant : lorsque notre force de dissuasion est élevée, l’ennemi ne sera pas en mesure de nous menacer. Ces exercices sont porteurs d’un message de sécurité, de stabilité, d’amitié et de paix durable pour les pays de la région. »

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .