• sam. / 5 janvier 2019 / 12:21
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97101507756
  • Journaliste : 71453

Exemptions sur les sanctions anti-iraniennes: l'Italie cherche une issue avec Trump

ظریف و میلانزی

Téhéran (ISNA)- La visite du chef de la diplomatie italienne Enzo Moavero Milanesi, aux Etats-Unis, vise à obtenir une prolongation de l'exemption des sanctions américaines sur l'Iran, note le quotidien italien La Stampa.

«Les changements au Moyen-Orient, notamment la nécessité pour l'Italie de disposer de plus de temps pour examiner les relations avec l'Iran après le retrait de l'accord nucléaire par les États-Unis, seront au centre de la visite du ministre des Affaires étrangères Moavero à Washington», écrit le journal.

Des sources bien informées soulignent que la situation au Moyen-Orient est très évolutive et que Rome a besoin, donc, de plus de temps pour examiner ses relations (au sujet de l'Iran).

L'Italie a déjà bénéficié d'une exemption des sanctions américaines imposées à l'Iran, mais il est difficile pour Rome qui est l'un des soutiens du Plan global d'action commun sur le nucléaire iranien, PGAC, «de fermer les robinets dans quelques semaines » (dans ses relations avec l'Iran), peut-on lire toujours dans le journal.

Ce déplacement intervient alors que Brian Hook, représentant spécial américain pour l'Iran, chargé du Groupe d'action coordonnant la campagne de pression du président américain Donald Trump contre Téhéran, avait déjà déclaré que les exemptions ne seraient pas renouvèles.

Le haut diplomate italien doit rencontrer lors de sa visite de deux jours à Washington, son homologue américain, Mike Pompeo, le gendre et conseiller du président Trump, conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton et la démocrate Nancy Pelosi, réélue jeudi 3 janvier, présidente de la Chambre américaine des représentants.

Fin

Commentaires

You are replying to: .