• sam. / 5 janvier 2019 / 14:21
  • Catégorie: Science
  • Code d'info: 97101507881
  • Journaliste : 71612

L’Iran conserve sa 4ème position dans la publication des articles de nano technologie

آزمایشگاه شیمی

Téhéran (ISNA)- Selon le rapport du site StatNano, l’Iran a maintenu en 2018 sa 4ème position dans le monde, qu’il avait obtenue en 2017, avec la publication de 9 mille 662 articles dans le domaine du nanoet dans ce milieu l’Université d’Azad islamique est le pionnier.

Depuis 2010, le site web des statistiques et des données de StatNano, se livre à publier des statistiques et des informations sur la nanotechnologie et il est la référence des chercheurs dans le monde.

Selon ce rapport, en 2018, plus de 166 mille articles relatifs à la nanotechnologie ont été publiés avec une croissance de 7% par rapport à 2017. En plus de ces articles, plus de 9 mille articles de revue ont été publiés cette année, qui représentent 5% du total des publications sur le nano.

Prenant en considération les articles publiés en 2017, aucun changement a été observer dans le classement des pays élites dans la production de nanosciences dans le monde et l’Iran a pu conserver sa 4ème position qui l’avait obtenu en 2017.

Egalement, l’Iran, l’Arabie saoudite, la Chine et l’Inde ont, respectivement, la plus grande part des publications des articles nano vis-à-vis du total de leurs articles (Local share).

L’analyse thématique des articles de la nanotechnologie en 2018 montre que la plupart des articles sont, respectivement, dans le domaine de la chimie, des sciences des matériaux, de la physique et des sciences d’ingénierie. En plus, les 4 journaux ACS Applied Materials Interfaces, Applied surface Science, RCS Advances et Nanoscale ont, respectivement, la plus grande part des publications des articles nano.

L’académie des Sciences de la Chine, l’Université Azad islamique d’Iran, l’académie des Sciences de la Russie et l’Université Tsinghua de la Chine sont les centres qui ont publiés plus d’articles sur la nanotechnologie dans l’année dernière.

Fin

Commentaires

You are replying to: .