• mar. / 8 janvier 2019 / 12:21
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 97101809660
  • Journaliste : 71453

La BPCL indienne achètera du pétrole iranien en février, après trois mois d'écart

index.jpg

Téhéran (ISNA)- La raffinerie indienne, Bharat Petroleum Corp. (BPCL) importera 1 million de barils de pétrole iranien en février, après trois mois d’écart. Les achats du pays auprès de Téhéran restent à 9 millions de barils, selon trois sources du secteur.

Au début du mois de novembre, les États-Unis ont accordé à l’Inde une dispense de six mois de sanctions à l’encontre des exportations de pétrole iranien.

En vertu de cet accord, New Delhi doit limiter ses achats de pétrole iranien à 1,25 million de tonnes, soit 9 millions de barils.

BPCL et Hindustan Petroleum Corp. (HPCL) vont acheter 1 million de barils de pétrole iranien en février, ont indiqué les mêmes sources. HPCL a repris ce mois-ci ses achats de pétrole iranien après un retard de six mois. La société a mis fin aux achats de pétrole iranien en juillet après que sa compagnie d’assurance ait refusé de couvrir le brut en raison de sanctions américaines, bien que son président ait déclaré que HPCL pourrait reprendre l’achat de pétrole iranien en levant les sanctions.

Indian Oil Corp, le plus important raffineur du pays, va acheter 5 millions de barils de pétrole iranien en février, soit le même nombre que ce mois-ci. Mangalore Petrochemicals Ltd achètera 2 millions de barils, contre 3 millions de barils ce mois-ci, ont indiqué les mêmes sources.

L’Inde a récemment exempté les retenues à la source les paiements en roupies versés à la National Iranian Oil Co (NIOC) pour les importations de pétrole brut, ouvrant ainsi la voie à l’apurement des droits en suspens.

Fin

Commentaires

You are replying to: .