• sam. / 12 janvier 2019 / 15:30
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97102211752
  • Journaliste : 71453

SPV avec l’Iran: Les Européens travaillent d’urgence (Allemagne)

هایکو ماس

Téhéran (ISNA)- « Nous travaillons d’urgence pour clarifier les exigences finales », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, lors d’un entretien donné à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel au sujet du mécanisme européen anti-sanctions qui va permettre la poursuite de la coopération économique avec l'Iran.

« J'espère que nous pourrons finaliser le canal de paiement dans les prochaines semaines. Nous travaillons d’urgence pour clarifier les exigences finales, notamment pour déterminer le pays où le mécanisme aura son siège. Ce n’est pas facile dans une situation de confrontation avec les États-Unis, car ils essaient bien entendu de faire pression », a déclaré le haut diplomate allemand.

Interrogé sur la fiabilité des Américains en tant que partenaire de l'Allemagne et de l'Europe et en réponse à la question de savoir si l’Europe peut toujours compter sur les États-Unis pour assurer sa sécurité extérieure, M.Mass a répondu : « Nous ne pouvons certainement plus présumer que nous participerons aux décisions, que nous serons consultés. L’exemple le plus récent est l’annonce du retrait des troupes américaines de la Syrie. Nous n'avons pas été informés à l'avance du changement de cap brutal. L'ONU était en train de mettre en place un processus politique pour la Syrie, nous étions engagés dans des négociations sur un comité de la constitution et les choses paraissaient plutôt positives. Trump l’a choisi au pire moment».

Le 21 novembre 2018, on a été annoncé que l'Iran et l'UE s'emploient à créer un canal de communication interbancaire pour amortir les sanctions américaines.

Selon certaines informations, l'Allemagne ou la France, hébergeront le véhicule ad hoc (Special Purpose Vehicle, SPV) sur leur territoire. La partie iranienne a déclaré à plusieurs reprises qu'elle espérait lancer les travaux d'analogue SWIFT avant le début de 2019, mais le système n’a toujours pas été lancé.

Le SPV est une sorte de chambre de compensation qui pourrait assurer le règlement des opérations de troc entre les exportations pétrolières et gazières iraniennes et les achats par l'Iran de biens et services de l'UE, ce qui serait une manière de contourner légalement les sanctions américaines.

Ce SPV passe pour la cheville ouvrière des efforts déployés par l'UE pour sauver l'accord historique de 2015, sur le nucléaire iranien, dont les Etats-Unis de Trump se sont retirés unilatéralement en mai dernier.

Fin

Commentaires

You are replying to: .