• mer. / 23 janvier 2019 / 14:50
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 97110301796
  • Journaliste : 71612

La Suisse pour un mécanisme financier indépendant avec l’Iran

پرچم ايران و سوييس

Téhéran (ISNA)- « Le canal financier de la Suisse est prêt à être lancer et ses caractéristiques opérationnelles sont annoncées mais il atteint le versement de l’argent de l’Iran », a déclaré le président de la Chambre de commerce Suisse-Iran, Sharif Nezam-Mafi.

Après un mois que le ministre suisse du Commerce avait annoncé que ce pays est en train de créer un canal financier indépendant pour continuer à commercer avec l’Iran, maintenant les informations montrent la préparation de ce nouveau mécanisme.

Indiquant sur la nécessité de verser de l’argent dans le canal financier de la Suisse, M. Nezam-Mafi a déclaré que jusqu’à présent, l’argent appartenant à l’Iran n’existe pas en Europe et la majorité de l’argent d’Iran est dans les pays importateurs du pétrole comme l’Inde, l’Irak, la Chine et la Corée du Sud.

Selon M. Nezam-Mafi, le canal financier de la Suisse commencera son travail dès l’arrivée de l’argent du pétrole iranien depuis l’Asie vers l’Europe.

Le président de la Chambre de commerce Suisse-Iran a rappelé que maintenant le transfert de l’argent a besoin de la permission des Etats-Unis ; un sujet qui est l’axe des négociations du gouvernement suisse avec Washington pendant ces derniers mois.

« Aucune date précise n’a été annoncée mais tout dépend de l’arrivée de l’argent iranien dans ce mécanisme financier par l’Iran », a précisé M. Nezam-Mafi.

Selon le président de la Chambre de commerce Suisse-Iran, le gouvernement suisse a désigné la banque qui doit procéder à ce mécanisme mais il ne l’a pas officiellement annoncé.

« L’un des deux banque entre ‘la banque Heritage Sa’ et ‘la Banque de Commerce et de Placements’(BCP) auront le devoir de la gestion du transfert d’argent », a souligné M. Nezam-Mafi.

Soulignant le rôle de la BCP dans les transactions financières dans le passé entre l’Iran et la Suisse, M. Nezam-Mafi a précisé qu’avant les sanctions, la BCP transférait l’argent de l’Iran vers la Suisse. Cette banque est en lien avec les banques turques et peut transférer la dette de la Turquie pour l’achat du pétrole iranien vers la Suisse.

Le président de la Chambre de commerce Suisse-Iran a insisté sur le fait que pour l’instant, l’activité du canal financier de la Suisse sera utilisée pour l’exportation des médicaments vers l’Iran et dans la prochaine étape il sera utilisé pour l’exportation des céréales.

60% du total des exportations de la Suisse vers l’Iran sont l’exportation des médicaments et des équipements médicaux et le lancement de ce nouveau canal financier a une grande importance pour fournir les médicaments à l’intérieur de l’Iran.

Fin

Commentaires

You are replying to: .